L'industrie pharmaceutique des pays industrialisés

in page functions

Les sociétés pharmaceutiques établies dans des pays industrialisés contribuent à fournir en quantité suffisante des vaccins adaptés aux pays que Gavi soutient.

Industrialised country pharma industry

Technicien dans une installation de production de Sanofi Pasteur en France. Crédit: Gavi/2014/Sanofi Pasteur.

IFPMA logoNotre partenariat avec les fabricants de vaccins du monde industrialisé tire parti de leurs compétences en matière technique et de recherche pour fournir des vaccins adaptés aux besoins des pays en développement.

Les représentants de l'International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations (IFPMA) occupent un siège au Conseil d'administration de Gavi. L'IFPMA représente plus de 55 membres d'associations nationales d'industriels, notamment Johnson & Johnson, GlakoSmithKline, Merck & Co., Novartis, Sanofi Pasteur, la division des vaccins de Sanofi-Aventis et Pfizer.

S'appuyant sur leur engagement auprès de l'Initiative pour les vaccins de l'enfant, lancée en 1990, les membres de l'IFPMA ont travaillé en partenariat avec l'Alliance du Vaccin depuis son lancement en 2000, et ont fourni des vaccins destinés à divers programmes essentiels que cette dernière soutient.

  • Janssen (ancien Crucell) a fourni le Quinvaxem™, premier vaccin pentavalent (5-en-1) disponible à l'échelle internationale et sous forme liquide. En 2015, cette société a réaffirmé son engagement de fournir son vaccin pentavalent aux pays en passe de ne plus recevoir de soutien de Gavi à un prix identique à celui proposé à l'UNICEF ces cinq prochaines années.
  • GlaxoSmithKline (GSK) a prolongé son engagement de bloquer les prix en faveur des pays qui ne bénéficieront plus du soutien financier de Gavi le 25 janvier 2015. La société GSK a également réaffirmé qu'en cas de nouveaux processus de fabrication entraînant une diminution des coûts de production de ces vaccins, Gavi et ses donateurs en bénéficieraient.
  • Merck a financé diverses initiatives ayant trait aux vaccins dans le passé, notamment le Réseau des vaccins de Merck - Afrique. Cette société a également financé un programme visant à vacciner contre le rotavirus tous les enfants du Nicaragua de 2006 à 2009. Merck devrait fournir environ 2,4 millions de doses de Gardasil, vaccin contre le VPH, entre 2013 et 2017.

    Dans le cadre de son engagement à protéger la santé des enfants par un coût plus abordable ainsi que par une meilleure disponibilité et accessibilité des vaccins, Merck a, en 2015, décidé de fournir aux pays ne bénéficiant plus d'un soutien financier et au même prix que celui proposé à Gavi les vaccins suivants : Gardasil® [vaccin quadrivalent anti-papillomavirus humain (types 6, 11, 16 et 18), recombinant] et RotaTeq® (vaccin antirotavirus, vivant, oral, pentavalent). Les pays dont le RNB par habitant est supérieur ou égal à 3 200 $ pourront en bénéficier dans le cadre du processus d'achat de l'UNICEF.
  • Sanofi Pasteur s'est engagé en 2015 à accroître la production de vaccins antiamarils afin de remédier aux pénuries chroniques, et s'est engagé à proposer jusqu'à la fin de 2018 le même prix que celui proposé à Gavi aux pays ne bénéficiant plus d'un soutien. Sanofi Pasteur continuera en outre de participer à l'éradication de la polio en fournissant le vaccin antipoliomyélitique inactivé aux pays soutenus par Gavi dans le cadre de la vaccination systématique. L’entreprise a également annoncé l'expansion de son programme de formation en vaccinologie (EPIVAC) au Nigéria, en collaboration avec l'Agence de médecine préventive.
  • Pfizer a récemment réduit le prix par dose de vaccin antipneumococcique, passé de 3,30 US$ à 3,10 US$ par dose présentée sous un nouveau format contenant quatre doses par fiole. Ce vaccin devrait être introduit dans le cadre du dispositif de garantie de marché. Ce nouveau prix en baisse sera offert à tous les pays qui peuvent bénéficier d'un soutien ou qui n'en bénéficient plus.

La Garantie de marché

La coopération avec Gavi englobe la participation à des mécanismes de financement innovant, tels que la Garantie de marché (AMC), qui constitue une plateforme d'investissement pour le développement de l'approvisionnement durable de vaccins de pointe.

Les pays en développement peuvent ainsi recevoir des vaccins plus rapidement que dans le cadre de mécanismes de marché traditionnels et à des prix bien plus bas que ceux payés dans les pays développés.

Les membres de l'IFPMA ont aussi contribué à mettre au point des technologies facilitant la distribution de vaccins et leur mode d'administration. Ils soutiennent en outre notre stratégie en matière de vaccination en contribuant à sensibiliser les responsables de la santé publique mais aussi en associant à notre mission d'autres organisations du secteur privé.

close icon

modal window here