Financements innovants

in page functions

Pionnier d’un nouveau modèle de financement du développement, Gavi a mis en œuvre un certain nombre de mécanismes financiers innovants afin d’étendre la vaccination infantile dans les pays pauvres

La Facilité internationale de financement pour la vaccination

IFFIm logo

La souplesse du système de financement permet de fournir des fonds en cas de besoin.

Parmi les principales initiatives lancées par Gavi figure la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm). Elle tire parti des engagements financiers à long terme des donateurs pour émettre des obligations pour la vaccination sur les marchés financiers.

L'argent des investisseurs contribue à financer les programmes de Gavi de façon à satisfaire immédiatement la demande en vaccins des pays. Ce mécanisme a un effet positif à court terme sur la santé publique qui renforce et protège les futures générations.

L'IFFIm a ainsi été en mesure de récolter 5,2 milliards de dollars (US$) auprès des investisseurs, aidant Gavi à transférer au fil du temps le financement des donateurs. L'Alliance dispose ainsi d'un mécanisme de grande souplesse qui lui permet de disposer de fonds au moment le plus opportun, et non pas seulement au moment du déboursement par les donateurs.

Les donateurs de l'IFFIm – Royaume-Uni, France, Italie, Norvège, Australie, Espagne, Pays-Bas, Suède et Afrique du Sud – ont ensemble annoncé des contributions de plus de 6,5 milliards de dollars (US$) au profit de l'IFFIm sur 23 ans. Ces fonds servent à rembourser les détenteurs d’obligations pour la vaccination. Le Brésil s'est engagé à devenir le 10ème donateur.

Du fait de ce solide socle financier et du rôle de trésorier de la Banque mondiale, les agences de notation FitchRatings, Moody’s Investor Service et Standard & Poor’s ont attribué la note AA/Aa1/AA à l'IFFIm.

Les recettes des obligations pour la vaccination contribuent à assurer à Gavi un financement prévisible et des transactions plus efficientes, ce qui lui a permis de presque doubler ses dépenses en faveur des programmes de vaccination depuis le lancement de l'IFFIm en 2006.

Les pays peuvent en outre prévoir les programmes de vaccination. Par ailleurs, Gavi peut mobiliser en amont des fonds si nécessaire pour permettre un déploiement rapide des vaccins nouveaux et sous-utilisés. Par exemple, les fonds de l'IFFIm ont permis à Gavi de stimuler la demande des pays en vaccins pentavalents cinq-en-un, permettant ainsi d'élargir la taille du marché, d'attirer de nouveaux fabricants et de réduire les prix.

Ces atouts ont été cités dans une évaluation indépendante de l'IFFIm où le modèle financier et ses résultats ont été vivement salués. Selon ce rapport, non seulement les investissements financés par l'IFFIm se traduisent par « d'excellents retours » mais aussi par des effets sur la santé considérables – ayant probablement aidé Gavi à sauver plus de 2,1 millions de vies à ce jour.

Les obligations pour la vaccination fournissent aussi aux investisseurs une occasion d'investir de manière socialement responsable. Reconnaissant le travail de l'IFFIm, le magazine EuroWeek a cité l'émission inaugurale de l'obligation « uridashi » de l'IFFIm au Japon en 2008 parmi les 25 transactions les plus influentes de 2007 à 2012, contribuant à lancer une tendance pour les obligations éthiques au Japon. Islamic Finance News a décerné le prix de la Transaction de l'année à impact social en 2014 au sukuk inaugural de l'IFFIm. Le Global Finance magazine lui a, quant à lui, attribué le prix de la Transaction financière islamique de l'année en 2015. Mtn-i, un prestataire d'informations, de données et d'analyse, a également cité l'IFFIm comme « l'innovation de la décennie en matière d'investissement socialement responsable ».

La Garantie de marché (AMC)

AMC logo

La Garantie de marché (AMC) de Gavi a été conçue pour stimuler la mise au point et la production de vaccins à des prix abordables pour les pays en développement. Dans le cadre d’une AMC, les donateurs s’engagent à apporter des fonds pour garantir le prix des vaccins.

Ces engagements financiers incitent les fabricants à investir dans la recherche et le développement et à accroître les capacités de production des vaccins dont le besoin est urgent. En contrepartie, les fabricants fournissent aux pays en développement des vaccins à un prix abordable à long terme.

L’AMC pilote pour le vaccin antipneumococcique a été lancée en juin 2009 grâce à l’engagement collectif d’un montant de 1,5 milliard US$ pris par la Fondation Bill & Melinda Gates et les gouvernements italien, britannique, canadien, russe et norvégien. Gavi a par ailleurs engagé jusqu’à 1,3 milliard US$ pour la période 2010-2015 afin de contribuer au financement du coût des vaccins.

En décembre 2010, le Nicaragua est devenu le premier pays à introduire le vaccin antipneumococcique dans le cadre de cette AMC. A ce jour, 16 pays ont déjà introduit le vaccin contre le pneumocoque et 21 nouveaux pays bénéficieront d’un soutien de Gavi pour l’introduction de ce vaccin.

Le Matching Fund de Gavi au profit de la vaccination

Gavi continue de travailler avec ses partenaires pour explorer de nouveaux moyens d’accomplir pleinement sa mission, en s’appuyant sur les forces et capacités de chacun, afin de galvaniser les initiatives et de renforcer la collaboration.

Le Matching Fund de Gavi est un nouveau programme de partenariat public-privé ayant pour objectif de récolter 260 millions US$ au profit de la vaccination d’ici à la fin de 2015.

Dans le cadre de cette initiative, le Département du Royaume-Uni pour le développement international (DFID) et la Fondation Bill & Melinda Gates se sont engagés à verser 130 millions US$ (50 millions £ et 50 millions US$ respectivement) afin de s’aligner sur les contributions des entreprises, fondations ou organisations, et de leurs clients, employés et partenaires commerciaux.

Le Matching Fund est un mécanisme de financement innovant différent. Il montre qu’une collaboration efficace entre intervenants du secteur privé permettra de sensibiliser et de responsabiliser les individus et les entreprises, mais aura également un impact sur les programmes de santé publique.

Depuis le lancement du Matching Fund en juin 2011, six institutions privées – la Fondation ARK (une association caritative internationale), la Children’s Investment Fund Foundation (CIFF), Comic Relief, la Fondation « la Caixa » (branche caritative de la principale caisse d’épargne espagnole), Anglo American plc et J.P. Morgan – ont versé de généreuses contributions financières destinées aux programmes de vaccination de Gavi.

Une telle implication du secteur privé peut, au-delà des dons versés, véritablement contribuer à l’amélioration de la santé dans le monde. Les entreprises également peuvent partager leur savoir-être entrepreneurial pour aider à résoudre les grandes questions liées au développement et mettre à disposition leurs compétences en matière de plaidoyer. Bill Roedy, par exemple, ancien PDG de MTV devenu émissaire de Gavi, est chargé de promouvoir le Matching Fund auprès de grandes entreprises.

close icon

modal window here