Mission

in page functions

Si depuis de nombreuses années la vaccination est entrée dans les mœurs de toutes les familles de la société occidentale, 19 millions d’enfants issus de pays en développement ne sont toujours pas vaccinés contre des maladies courantes et potentiellement mortelles.

© UNICEF NYHQ2010-0655 Olivier Asselin

Une vie toutes les 20 secondes

Chaque enfant dans le monde a droit à une vie saine. La vaccination constitue l'un des meilleurs moyens d'offrir aux enfants un départ sain dans la vie.

Les vaccins sauvent des vies.

Ils préviennent des maladies, ce qui permet aux enfants de mener une vie saine et productive.

La prévention vaccinale a un très bon rapport coût/efficacité. Aussi, il en coûte beaucoup moins cher de vacciner que d'hospitaliser un enfant malade.

Et pourtant, 1,7 million d'enfants meurent chaque année d'une maladie évitable par la vaccination. Ces décès surviennent en grande majorité dans les pays en développement : une vie toutes les 20 secondes.

C'est pour faire face à la stagnation des taux de vaccination dans le monde que l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (Gavi) a été créée en janvier 2000, dans le but de financer l'introduction de vaccins pour protéger les enfants dans les 70 pays les plus pauvres de la planète. Sa mission : sauver la vie des enfants et protéger la santé des populations en élargissant l'accès à la vaccination dans les pays pauvres. 

Un but unique

En regroupant les compétences diverses des principaux acteurs de la vaccination - l'OMS, l'UNICEF, la Banque mondiale, la Fondation Bill & Melinda Gates, les gouvernements donateurs, les pays en développement, les agences de développement international et de financement, et l'industrie pharmaceutique - au sein d'un seul et même organe décisionnel, Gavi s'est donnée comme mandat de pallier les lacunes existantes entre :

- les enfants pour lesquels la vaccination s'est généralisée et les 19 millions d'enfants dans le monde qui n'y ont toujours pas accès ;

- l'introduction opportune d'un nouveau vaccin dans les pays riches et les 10 à 15 années nécessaires avant d'introduire le même vaccin dans les pays à faible revenu ;

- la nécessité d'introduire de nouveaux vaccins dans les pays en développement et le manque de recherche et de fonds nécessaires pour soutenir les programmes de vaccination.

 

close icon

modal window here