Conférence des donateurs de Gavi – juin 2011

in page functions

Les dirigeants de la planète se sont réunis à Londres afin d’accentuer les efforts visant à renforcer les services de vaccination dans les pays pauvres.

Revivre les temps forts de la conférence des donateurs en faveur de la vaccination, organisée le 13 juin 2011. Source : Gavi/2011.

« Quatre heures pour sauver quatre millions de vies »

Les principaux donateurs publics et privés ont franchi à Londres le 13 juin 2011 un tournant décisif dans l’histoire de la santé publique mondiale en s’engageant à apporter des fonds pour vacciner plus de 250 millions d’enfants, parmi les plus pauvres de la planète, contre des maladies mortelles et éviter plus de quatre millions de décès prématurés d’ici 2015.

Lors de la première conférence des donateurs organisée par Gavi, les partenaires se sont engagés à verser 4,3 milliards US$, dépassant même l’enveloppe globale de 3,7 milliards US$ initialement prévue. Gavi devrait ainsi être en mesure de renforcer plus rapidement que prévu ses programmes de vaccination des enfants et d’accélérer l’introduction de nouveaux vaccins dans ces pays.

Une partie des engagements financiers reste néanmoins subordonnée à l’obtention de fonds additionnels de la part des nouveaux donateurs. Ces engagements portent le montant total des ressources disponibles de Gavi pour la période 2011-2015 à 7,6 milliards US$.

Un soutien opportun

« Forte de ses bons résultats, Gavi figure parmi les meilleures organisations britanniques de référence en matière d’aide. La Grande-Bretagne entend jouer pleinement son rôle. Notre soutien à Gavi contribuera à venir en aide à plus de 80 millions d’enfants et à sauver 1,4 million de vies ».

David Cameron, Premier ministre britannique

Ce soutien accru est opportun. Gavi a enregistré un nombre record de demandes de soutien pour l’introduction de nouveaux vaccins (50 pays éligibles, soit près du double du précédent record établi en 2007) à l’occasion du dernier appel à proposition.

Ces contributions financières permettront à Gavi de financer totalement les demandes qui seront approuvées.

« Aujourd’hui, une étape importante est franchie pour répondre à notre engagement collectif de protéger les enfants des pays en développement contre les maladies évitables par la vaccination », a déclaré Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Liberia.

« Le fait qu’aujourd’hui encore un enfant meurt toutes les 20 secondes d’une maladie évitable par la vaccination nous pousse à aller de l’avant ».

Un panel de personnalités de haut niveau

Des premiers ministres, des ministres et des hauts fonctionnaires de pays donateurs et en développement, des directeurs d’agences des Nations Unies et d’entreprises privées, ainsi que des représentants de la société civile, étaient réunis à cette occasion en vue d’établir une base commune d’engagements pour soutenir l’action salvatrice de Gavi.

La conférence a été organisée conjointement par les gouvernements du Royaume-Uni et du Liberia, et la Fondation Bill & Melinda Gates. Les gouvernements ont plus que doublé leur effort financier et de nouveaux donateurs, tels que le Japon et le Brésil, verseront également des contributions pour la première fois. La Fondation « La Caixa », le plus important donateur privé de Gavi, a renforcé son engagement financier et de nouveaux donateurs – Anglo American plc et Absolute Return for Kids (ARK) – ont convenu pour la première fois d’apporter leur contribution.

Les pays en développement se sont engagés à maintenir ou à accroître le niveau de cofinancement de leurs programmes de vaccination, mais aussi à établir des partenariats ayant pour objectif de sauver des millions d’enfants grâce à la vaccination. Gavi estime que le niveau de cofinancement triplera d’ici 2015 pour atteindre 100 millions US$.

Les fabricants de vaccins se sont entendus pour faire baisser le prix de certains vaccins financés par Gavi, avec notamment une baisse de deux-tiers du prix du vaccin antirotavirus, qui permet de lutter contre la principale cause de décès dus à la diarrhée. Cette politique de cofinancement et de réduction des prix contribuera à pérenniser les programmes de vaccination.

Des résultats probants

« Forte de ses bons résultats, Gavi figure parmi les meilleures organisations de référence en matière d’aide britannique. La Grande-Bretagne entend jouer pleinement son rôle. Notre soutien à Gavi contribuera à venir en aide à plus de 80 millions d’enfants et à sauver 1,4 million de vies – soit un enfant vacciné toutes les deux seconds pendant cinq ans », a déclaré David Cameron, le Premier ministre britannique.

« Pour la première fois dans l’histoire, les enfants des pays en développement recevront les mêmes vaccins contre la diarrhée et la pneumonie que les enfants des pays riches », a pour sa part indiqué Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill & Melinda Gates.

« Ensemble, nous devons retrousser nos manches et aller de l’avant pour nous assurer que tous les enfants – où qu’ils vivent – jouissent d’un accès équitable aux vaccins préventifs ».

Les participants à la conférence se sont accordés à reconnaître qu’il fallait renforcer les programmes de vaccination systématique des enfants et ont encouragé Gavi à élargir la couverture vaccinale et à accélérer l’introduction de nouveaux vaccins.

Ils ont invité les fabricants de vaccins à poursuivre et même intensifier leurs efforts pour baisser les prix et améliorer l’accès aux vaccins, mais aussi les pays eux-mêmes à maintenir leurs engagements en matière de cofinancement des programmes de vaccination.

Le processus de mobilisation des ressources de Gavi

Le processus de mobilisation des ressources pour la période 2010-2015 a été mis en place lors de la réunion de haut niveau sur le financement de la demande des pays, tenue à La Haye en mars 2010, puis lancé officiellement en octobre 2010 lors de la réunion des donateurs et des partenaires de Gavi « Appel aux fonds et à l’action », au cours de laquelle des promesses de dons avaient déjà été recueillies.

Vote de confiance

Les participants se réuniront de nouveau dans deux ans pour examiner les progrès accomplis par Gavi en matière de vaccination et de mobilisation de ressources.

« Aujourd’hui, Gavi remporte avec succès la confiance des donateurs, qui pourtant s’annonce comme un nouveau défi à relever : celui de poursuivre notre action et même d’aller de l’avant », a déclaré Dagfinn Høybråten, président du Conseil de Gavi.

« Près de deux millions d’enfants meurent chaque année de maladies évitables par la vaccination. Un jour, une simple injection dans le bras suffira à guérir le paludisme et d’autres maladies mortelles. Nous devons donc nous y préparer. En collaboration avec ses partenaires, Gavi continuera de mobiliser les ressources nécessaires pour lutter contre les maladies évitables par la vaccination ».

Plus d'information sur ce sujet

close icon

modal window here