Renforcer dès aujourd’hui la protection de la santé des femmes et des jeunes filles

in page functions

Déclaration du Directeur exécutif de GAVI à l’occasion de la Journée internationale de la femme 2013

Haiti_UNICEF_2011_Marco-Dormino_4x6.jpg

© UNICEF/2011/Marco Dormino

Genève, 8 mars 2013 - La Journée internationale de la femme 2013 marque le début d’un véritable changement pour la santé des femmes et des jeunes filles. Grâce au soutien de GAVI, les pays les plus pauvres de la planète pourront dès cette année introduire deux vaccins destinés aux femmes et aux adolescentes : le vaccin anti-VPH (le virus du papillome humain) contre le cancer du col de l’utérus et le vaccin contre la rubéole.

Une femme meurt toutes les deux minutes d’un cancer du col de l’utérus. La plupart de ces 275 000 femmes vivent dans les pays en développement, où la charge de morbidité par cancer du col de l’utérus demeure la plus élevée. Chaque décès est une tragédie – non seulement parce que cela signifie la disparition tragique d’une épouse, d’une mère ou d’une sœur, mais aussi parce que la plupart de ces décès auraient pu être évités.

Sûr et efficace, le vaccin anti-VPH prévient le cancer du col de l’utérus dans 70 % des cas. Associée au dépistage et aux traitements des femmes, la vaccination des jeunes filles est la stratégie la plus efficace pour véritablement réduire le nombre de cas de cancer du col de l’utérus. En réalité, les services de dépistage et de traitement font souvent défaut dans la plupart des pays en développement. La vaccination contre le VPH est notre meilleur espoir de protéger des millions de jeunes filles contre ce terrible cancer.

En aidant les pays à vacciner les jeunes filles âgées de 9 à 13 ans, GAVI contribue à protéger les futures générations de femmes contre le cancer du col de l’utérus. A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, au mois de février dernier, nous avions annoncé les huit pays – d’Afrique subsaharienne pour la plupart – qui bénéficieront d’un soutien de GAVI pour l’introduction du vaccin anti-VPH.

Chaque pays testera la faisabilité de la distribution des vaccins anti-VPH, associée à d’autres interventions de santé, à l’échelon national. L’année prochaine verra le déploiement national de la vaccination contre le virus du papillome humain grâce au soutien de GAVI.

La protection de la santé des femmes et des nourrissons est une composante essentielle de la mission de GAVI. Outre le soutien au vaccin anti-VPH, GAVI finance pour la première fois un vaccin contre la rubéole, une maladie qui accroît le risque de mortinatalité, de fausses couches et de graves malformations congénitales connues sous le nom de syndrome de rubéole congénitale (SRC).

En favorisant l’accès des femmes et des jeunes filles aux vaccins salvateurs dans les pays qui en ont le plus besoin, nous ne sauvons pas uniquement des vies, mais nous offrons aux femmes la chance de mener une vie saine et épanouie. 

Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de GAVI

Disponible depuis les années 1970, le vaccin contre la rubéole est sous-utilisé dans certaines régions, notamment en Afrique et en Asie du Sud. 112 000 bébés naissent chaque année dans le monde atteints du syndrome de rubéole congénitale (SRC), pouvant entraîner des malformations cardiaques incurables, la cécité ou la surdité. 90 000 de ces enfants naissent dans des pays éligibles au soutien de GAVI.

Partenaire de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole, GAVI finance également le vaccin rougeole-rubéole associé, tirant ainsi parti de sa longue expérience de la lutte contre la rougeole. L’Alliance investit plus de 600 millions US$ dans des campagnes de vaccination à grande échelle pour encourager les pays à autofinancer l’introduction du vaccin rougeole-rubéole associé dans leurs programmes de vaccination systématique.

Les premières campagnes de vaccination contre la rougeole et la rubéole financées par GAVI seront lancées cette année dans six pays : le Bangladesh, le Cambodge, le Ghana, le Rwanda, le Sénégal et le Vietnam.

GAVI souhaite s’engager en faveur des femmes et des jeunes filles pour les années à venir. Plus de 30 millions d’adolescentes devraient être vaccinées contre le VPH dans plus de 40 pays, et plus de 700 millions d’enfants originaires de 49 pays devraient être vaccinés contre les deux maladies potentiellement mortelles que sont la rubéole et la rougeole d’ici 2020.

La Journée internationale de la femme est l’occasion de faire le point sur les progrès accomplis à travers le monde dans la promotion et le respect du droit des femmes de mener une vie saine. En favorisant l’accès des femmes et des jeunes filles aux vaccins salvateurs dans les pays qui en ont le plus besoin, nous ne sauvons pas uniquement des vies, mais nous offrons aux femmes la chance de mener une vie saine et épanouie.

Plus d'information sur ce sujet

close icon

modal window here