Des millions d’enfants Sénégalais protèges contre la principale cause de diarrhée sévère

in page functions

Le Sénégal introduit grâce au soutien de Gavi, l’Alliance du Vaccin et de ses partenaires, le vaccin antirotavirus dans son programme national de vaccination

Senegal rotavirus launch Fr

Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper vaccine un enfant contre le rotavirus dans le cadre du lancement national du vaccin.
Crédit : Gavi/2014/Pascal Barollier.

Dakar, 28 novembre 2014 – Sous la présidence de Macky Sall, Président de la République du Sénégal et en présence du Premier Ministre du Canada, Stephen Harper, le Sénégal commence dès aujourd’hui, à protéger avec le vaccin contre le rotavirus, principale cause de diarrhée sévère et souvent mortelle, les plus de 500,000 enfants nés dans le pays chaque année.  Le Sénégal devient ainsi le 33ème pays soutenu par Gavi à introduire ce vaccin dans son programme élargi de vaccination (PEV).

Avec environ 7% de décès d’enfants de moins de cinq ans, la diarrhée est l’une des maladies infantiles les plus meurtrières au Sénégal. Cette introduction, en partenariat avec le Ministère de la Santé et de l'Action sociale, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF devrait avoir un impact significatif sur la santé des enfants.

« Selon l’OMS, le rotavirus a tué plus de 1.900 enfants de moins de cinq ans au Sénégal en 2008, » a indiqué le Prof. Awa Marie Coll-Seck, Ministre de la Santé et de l'Action sociale du Sénégal et membre du Conseil d’Administration de Gavi. « Faire vacciner nos enfants contre le rotavirus et intégrer ces vaccins dans des programmes appropriés de lutte contre les maladies diarrhéiques contribuera à soutenir nos efforts visant à réduire la mortalité infantile. »

le Premier ministre du Sénégal Mohamed Dionne

Le Premier ministre du Sénégal, Mohammed Dionne souligne l'engagement de son pays dans la lutte contre la mortalité infantile.
Crédit : Gavi/2014/Pascal Barollier.

« Chaque jour au Sénégal cinq enfants âgés de moins de cinq ans décèdent en raison d’une infection à rotavirus grave, » a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Aujourd’hui est donc un jour important pour tous les enfants sénégalais puisque l’introduction du vaccin antirotavirus sauvera des centaines de vies chaque année. Peu de choses dans le monde ont un plus grand impact sur la santé publique que les vaccins.»

Le Sénégal investit très largement dans la santé et particulièrement dans la vaccination des enfants. Le Ministère de la Santé a ainsi introduit il y a exactement une année, le vaccin contre le  pneumocoque et contre la rougeole-rubéole. Le Sénégal a également rendu gratuits les soins de santé aux enfants de moins de 5 ans, dans le cadre du Programme de couverture maladie universelle  (CMU) lancé en septembre 2013 par le Président de la République. Partenaires depuis 2001, Gavi et le Sénégal travaillent de concert pour améliorer la santé des enfants. Jusqu’à présent plus de US$ 3,5 millions ont été déboursés pour renforcer les systèmes de santé.

« Avec l’introduction du vaccin contre le rotavirus administré en même temps que le pentavalent dont la couverture est de plus de 90%, le programme élargi de vaccination du Sénégal va étendre et renforcer la protection des enfants à 12 maladies évitables et ceci contribuera certainement aux efforts d’accélération des interventions pour la survie de l’enfant, » a pour sa part déclaré Laylee Moshiri, Représentante de l’UNICEF.

Seth Berkley, le Directeur exécutif de Gavi

Seth Berkley, le Directeur exécutif de Gavi souligne l'importance de cette journée pour tous les enfants sénégalais.
Crédit : Gavi/2014/Pascal Barollier.

« L’OMS a appuyé la création du site sentinelle pour le rotavirus, la fourniture en équipements et en réactifs, mais aussi la capacitation du personnel du laboratoire. Ceci a beaucoup aidé le pays à opérer le choix du type de vaccin à introduire en s’appuyant sur des bases factuelles, » a indiqué le Représentant de l’OMS au Sénégal, le Dr Alimata Jeanne Diarra-Nama.

Principale cause de diarrhée sévère chez les enfants de moins de cinq ans dans le monde, le rotavirus tue chaque année plus de 450 000 enfants et entraîne l’hospitalisation de millions d’autres. Gavi et ses partenaires prévoient de soutenir l’introduction du vaccin contre le rotavirus dans au moins 30 des pays éligibles Gavi d’ici 2015.

Cette semaine, le Sénégal a également introduit un projet de démonstration du vaccin contre les infections à papillomavirus humain (VPH), responsable d’environ 70% des cas de cancer du col de l’utérus.

Gavi est financée par des gouvernements (Australie, Canada, Danemark, France, Allemagne, Inde, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique), la Commission européenne, le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), la Fondation Bill & Melinda Gates, Son Altesse Cheikh Bin Zayed Al Nahyan, ainsi que des partenaires privés et institutionnels (Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Fondation A&A, la Children’s Investment Fund Foundation, Comic Relief, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, la Fondation Lions Clubs International et Vodafone).

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

close icon

modal window here