Protection renforcée contre la polio pour plus de 650 000 enfants ivoiriens

in page functions

La Côte d’Ivoire introduit dans son programme de vaccination de routine le nouveau vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI)

Cote d Ivoire - lancement VPI

SE le Premier Ministre M. Daniel Kablan Duncan, la Ministre de la santé et de la lutte contre le Sida, Dr Raymonde Goudou Coffie et Anuradha Gupta, Directrice exécutive adjointe de Gavi au lancement du vaccin antipoliomyélitique inactivé qui protégera 650.000 d'enfants chaque année.
Crédit: Gavi/2015/Pascal Barollier

Bouaké, 26 juin 2015 – Le vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) a été introduit aujourd’hui dans le programme national de vaccination de Côte d’Ivoire lors d’une cérémonie de haut niveau, en présence de son Excellence Monsieur le Premier Ministre de Côte d’Ivoire, M. Daniel Kablan Duncan et de la Ministre de la santé et de la lutte contre le Sida, Dr Raymonde Goudou Coffie. Le projet a bénéficié du soutien des membres de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) à savoir l’OMS, le Rotary International, le CDC, l’Unicef et de Gavi, l’Alliance du Vaccin.

Près de 650.000 enfants bénéficieront chaque année du VPI dans le cadre du Plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018. Ce projet a bénéficié du soutien des membres de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) à savoir l’OMS, le Rotary International, le CDC, l’Unicef et soutenu par ses partenaires tels que Gavi, l’Alliance du Vaccin et la Fondation Bill and Melinda Gates.

La Côte d’Ivoire soutient la stratégie de l’IMEP et met en œuvre les différentes stratégies d’éradication depuis 1997, date du dernier cas de polio de type 2 enregistré dans le pays. Les efforts conjugués de tous les partenaires, qu’ils soient sur le terrain ou au niveau central, ont permis d’enregistrer des résultats encourageants. Depuis juillet 2011, aucun cas de poliovirus sauvage n’a été détecté et la couverture nationale du vaccin antipoliomyélitique oral, utilisé jusque-là était autour de 98%

Le VPI permettra d’assurer une protection plus accrue contre la poliomyélite pour contribuer aux efforts d’éradication de la poliomyélite en Côte d’Ivoire, et dans le monde.

« Nos efforts inlassables sont en train de venir à bout de la poliomyélite, » a expliqué le Dr Goudou Coffie, Ministre de la santé et de la lutte contre le Sida. « Si près du but, nous avons l’impérieux devoir de traquer ce virus malin qui a créé et continue de créer des souffrances à l’humanité. Poursuivons ensemble ce noble combat. La victoire contre le poliovirus est à ce prix, la santé de nos enfants en dépend. »

Le renforcement de la vaccination de routine est incontournable pour interrompre la transmission de tous les types de poliovirus. En travaillant en étroite collaboration avec nos partenaires de l’IMEP et le Ministère de la Santé, nous donnons toutes les chances aux enfants de grandir en bonne santé.  

Anuradha Gupta, Directrice exécutive adjointe de Gavi, l’Alliance du Vaccin.

Mme Adèle Khudr, Représentante Résidente de l’UNICEF, a ajouté que l’introduction du VPI dans la vaccination de routine en Côte d’Ivoire est une occasion porteuse d’espoir pour nos enfants. Elle a rappelé que la poliomyélite touche principalement les enfants de moins de cinq ans et qu’il n’existe pas de traitement pour cette maladie. La vaccination reste donc la seule option qui confère à l’enfant une protection à vie.

En mai 2013, l’Assemblée mondiale de la Santé avait approuvé le Plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite et la phase finale 2013-2018, appelant les pays à renforcer leurs systèmes de vaccination de routine à travers le Renforcement de Système de Santé et à introduire au moins une dose de VPI avant d’abandonner progressivement le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO). En Afrique de l’Ouest, certains pays comme le Nigéria, le Sénégal et la Gambie ont déjà introduit le VPI dans leur système de santé.

«L’introduction du VPI dans le calendrier vaccinal est la phase finale pour venir à bout de cette maladie,» ajoute le Dr Allarangar Yokouidé, Représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire. « La Côte d’Ivoire, comme la plupart des autres pays, a toujours utilisé la forme orale du vaccin. Celui-ci a largement contribué à réduire de 99 % les cas de poliomyélite dans le monde. Toutefois, l’introduction du VPI dans les programmes de vaccination de routine renforcera encore davantage l’immunité et diminuera les risques minimes associés aux poliovirus d’origine vaccinale.»

« Dès lors qu’un enfant n’est pas protégé contre cette maladie invalidante, tous les enfants de Côte d’Ivoire et du monde courent le risque de la contracter,» a déclaré Anuradha Gupta, Directrice exécutive adjointe de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Le renforcement de la vaccination de routine est incontournable pour interrompre la transmission de tous les types de poliovirus. En travaillant en étroite collaboration avec nos partenaires de l’IMEP et le Ministère de la Santé, nous donnons toutes les chances aux enfants de grandir en bonne santé. ».

Depuis le début de l’année, 27 cas de polio ont été enregistrés, principalement au Pakistan qui demeure avec l’Afghanistan et le Nigéria des pays où la maladie est endémique. Aucun cas n’a pour le moment été recensé en Afrique, un signe encourageant dans la lutte contre la poliomyélite.

En collaboration avec l’IMEP, Gavi a déployé des efforts sans précédent financés à travers le budget de l’IMEP pour introduire le VPI dans la plupart des pays d’ici fin 2015. Le renforcement de la vaccination systématique est un facteur essentiel pour interrompre la transmission et maintenir à zéro le nombre de cas de polio.

Gavi est financée par des gouvernements [Australie, Brésil, Canada, Danemark, France, Allemagne, Inde, Irlande, Italie, Japon, Royaume d’Arabie Saoudite, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République populaire de Chine, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Qatar, Sultanat d’Oman, Suède, Royaume-Uni et Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, la Fondation Alwaleed Bin Talal, le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), la Fondation Bill & Melinda Gates, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan et Majid Al Futtaim, ainsi que des partenaires privés et institutionnels (Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Fondation A&A, la Fondation Children’s Investment Fund, Comic Relief, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, L’Alliance de la Jeunesse du Golfe, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, la Fondation Lions Clubs International, UPS et Vodafone).

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

>100 millions

Depuis 2011, les campagnes soutenues par Gavi ont permis de protéger plus de 98 millions de personnes dans 14 pays. Nous avons également aidé 17 pays à introduire le vaccin contre la fièvre jaune dans leur programme de vaccination systématique, et à vacciner ainsi plus de 100 millions d’enfants.

OMS/UNICEF et Gavi, l’Alliance du Vaccin, 2017

Autres chiffres...

close icon

modal window here