Début de la campagne de vaccination contre le choléra dans le nord-est du Nigéria

in page functions

La campagne de vaccination de masse devrait permettre de vacciner plus de 915 000 personnes pour endiguer l’épidémie de choléra dans l’État de Borno

Health workers in Borno, NE Nigeria during a cholera campaign

Crédit : OMS/2017/C. Onuekwe.

Maiduguri, le 18 septembre 2017 – Une grande campagne de vaccination visant à stopper la propagation du choléra débute aujourd’hui dans l’État de Borno, au Nigéria.

Gavi, l’Alliance du Vaccin, l’OMS et leurs partenaires ont livré la semaine dernière 915 005 doses de vaccin oral contre le choléra.

Le gouvernement du Nigéria, prévoit de vacciner, avec l’aide de l’OMS et de ses partenaires, tous les sujets de plus d’un an – soit plus de 915 000 personnes – au cours des prochains jours. La campagne aura lieu dans le camp de personnes déplacées de Muna, près de Maiduguri, ainsi que dans les zones de gouvernement local de Jere, Monguno et Dikwa.

Le gouvernement fédéral du Nigéria, par le biais du Centre nigérian de lutte contre les maladies (Nigeria Centre for DiseaseControl ou NCDC) et du Centre national pour le développement des soins primaires de santé (National Primary Health Care Development Agency - NHPCDA), ainsi que leurs partenaires, notamment l’OMS et l’UNICEF, apportent leur soutien au Ministère de la santé de l’État de Borno, mettant tout en œuvre pour arriver à juguler rapidement l’épidémie de choléra qui frappe actuellement certaines parties de l’État de Borno, » a reconnu le Dr. Chikwe Ihekweazu, Directeur général du NCDC. « Pour améliorer la situation sanitaire, tous les services gouvernementaux collaborent étroitement avec les partenaires : ils s’occupent de promouvoir l’hygiène et de désinfecter les zones concernées, notamment les camps de déplacés de Muna, Custom House, Monguno et Farm Centre, les zones de gouvernement local de Dikwa, Konduga et Jere, et le Conseil Municipal de Maiduguri. »

Suite aux fortes pluies et au manque d’accès à l’eau potable, on comptait, le 16 septembre, plus de 2600 cas suspects de choléra dans l’État de Borno, et plus de 40 décès depuis le milieu du mois d’août, date de notification du premier cas confirmé. La majorité des cas ont été détectés dans le camp de Muna, situé dans les environs de Maiduguri, la capitale de l’État de Borno, où sont hébergées 20 000 personnes qui ont fui le conflit de Boko Haram. Le nombre de cas suspects de choléra a également augmenté de façon dramatique ces dernières semaines dans les zones de Dikwa et de Monguno.

La décision d’envoyer des vaccins à partir du stock mondial a été prise le 7 septembre par le Groupe de coordination international sur l'approvisionnement en vaccins (ICG)

« Des milliers de personnes se sont réfugiées dans ces camps pour fuir la terreur et la violence. Elles se trouvent maintenant exposées au choléra, » a déploré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Ces vaccins peuvent leur sauver la vie, en ralentissant la propagation de la maladie, en permettant de gagner du temps pour pouvoir s’attaquer aux causes de l’épidémie en mettant en place des infrastructures d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène, » a-t-il ajouté.

« L’OMS et les différents partenaires obtiennent déjà des résultats en alertant la population des risques de choléra, en aidant à détecter les cas de façon précoce, en traitant les cas et en prenant différentes mesures pour mettre fin à l’épidémie, » a reconnu le Dr Wondi Alemu, Représentant de l’OMS au Nigéria. « Notre objectif est d’administrer une dose de vaccin, le plus vite possible, au plus grand nombre de personnes possible. Avec cette campagne de vaccination, nous espérons arriver à endiguer cette épidémie, et à aider la population de l’État de Borno par notre soutien à cette initiative qui réunit des partenaires du secteur de la santé et de différents autres secteurs. Nous pourrons ensuite nous occuper de la myriade d’autres besoins de santé pressants dans l’État de Borno. »

Gavi, l’OMS et tous les partenaires travaillent avec le NCDC et le Ministère de la santé de l’État de Borno pour pouvoir fournir gratuitement le vaccin aux populations affectées, tout en soutenant les efforts de préparation et de prévention du choléra.

 

Gavi, l’Alliance du Vaccin est financée par les gouvernements des pays donateurs (Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Danemark, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, France, Inde, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Qatar, République de Corée, République populaire de Chine, Royaume d’Arabie Saoudite, Royaume-Uni, Russie, Suède et Sultanat d’Oman), la Commission européenne, la Fondation Alwaleed Philanthropies, le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), la Fondation Bill & Melinda Gates, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Fondation du Children’s Investment Fund, le China Merchants Group, Comic Relief, la Deutsche Post DHL, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, Girl Effect, la Fédération internationale des répartiteurs pharmaceutiques (IFPW), l’Alliance de la Jeunesse du Golfe, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, la Fondation du Lions Clubs International, Majid Al Futtaim, Phillips, Unilever, UPS et Vodafone].

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

close icon

modal window here