Lancement d’une campagne de vaccination choléra en Somalie

in page functions

La campagne de vaccination de masse doit protéger 450 000 personnes avec comme objectif d’enrayer l’épidémie actuelle de choléra

Mogadiscio, Somalie : un enfant reçoit le vaccin contre le choléra.

Des infirmiers vaccinent les enfants contre le choléra dans le cadre d’une campagne de vaccination de masse à l’hôpital Banadir, Mogadiscio, Somalie. Crédit: Gavi/2017/Karel Prinsloo.

Genève, le 15 mars 2017 – Une vaste campagne de vaccination destinée à enrayer la propagation du choléra débute aujourd’hui dans trois régions de Somalie ravagées par la sécheresse.

Gavi, l’Alliance du Vaccin, a fourni au pays 953 000 doses de vaccin oral contre le choléra pour protéger plus de 450 000 personnes contre la maladie. La campagne aura lieu dans trois des régions les plus touchées, Banadir, Kismayo et Beledweyne ; deux doses de vaccin seront administrées à tous les sujets âgés de plus d’un an, la première entre le 15 et le 19 mars, et la seconde entre le 18 et le 22 avril.

C’est l’UNICEF qui a procuré, transporté et stocké les vaccins à la température voulue. C’est le Gouvernement de Somalie qui se chargera de l’administration du vaccin avec l’aide de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’UNICEF ; cette dernière continuera à s’employer, avec d’autres, à améliorer les infrastructures d’assainissement et d’approvisionnement en eau, et à essayer de changer les comportements. Outre la fourniture de vaccins, Gavi a accordé une aide de 550 000 dollars US pour soutenir la campagne.

« Le peuple de Somalie subit des souffrances inimaginables, » a reconnu le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Après des années de conflit, une grave sécheresse a amené le pays au bord de la famine, et maintenant une épidémie de choléra menace de s’étendre à tout le pays, » a-t-il ajouté. « Ces vaccins essentiels joueront un rôle vital en ralentissant la propagation de la maladie, ce qui donnera du temps pour pouvoir mettre en place les infrastructures d’hygiène, d’assainissement, et d’approvisionnement en eau nécessaires pour arrêter cette épidémie en s’attaquant aux racines du mal. »

« Le choléra est un grave problème de santé en Somalie, » a affirmé le Dr Ghulam Popal, représentant de l’OMS en Somalie. « La sécheresse actuelle a aggravé la situation. C’est pourquoi nous sommes très heureux d’avoir le soutien de Gavi pour mettre en œuvre la première campagne de vaccination orale contre le choléra en Somalie. Nous espérons que cette campagne va permettre d’enrayer les épidémies, et ainsi de sauver des vies. »

« L’UNICEF se réjouit du soutien de Gavi pour cette campagne de vaccination qui arrive à un moment critique, » a déclaré Steven Lauwerier, Représentant de l’UNICEF en Somalie. « Il s’agit d’une mesure d’urgence et nous devons continuer à nous attaquer à la cause première de telles épidémies. L’UNICEF, les donateurs, le gouvernement et les autres acteurs ont déjà permis d’améliorer l’accès à l’eau potable et de promouvoir les bonnes pratiques en matière d’assainissement et d’hygiène ; mais il faut de toute urgence passer à l’échelle supérieure. »

La grave sécheresse qui sévit actuellement en Somalie a obligé les populations à utiliser de l’eau contaminée, ce qui facilite la propagation du choléra. Au total, 10 571 cas de diarrhée aqueuse aiguë (choléra) ont été rapportés dans 12 régions depuis le début de 2017, entraînant 269 décès. L’épidémie se propage maintenant rapidement, avec 400 nouveaux cas rapportés en un seul jour la semaine dernière, et les rapports de surveillance indiquent que l’épidémie se propage maintenant dans des régions inaccessibles au personnel humanitaire.

Une campagne de vaccination commence également au Soudan du Sud. Gavi fournit actuellement 475 000 doses au pays pour l’aider à enrayer une épidémie de choléra qui compte plus de 5 500 cas et a fait une centaine de morts à travers le pays. Les vaccins seront distribués et administrés par MedAir et le Programme alimentaire mondial (PAM), en collaboration avec l’OMS.

 

Gavi, l’Alliance du Vaccin est financée par des gouvernements [Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Danemark, Espagne, Etats-Unis d’Amérique, France, Inde, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Qatar, République de Corée, République populaire de Chine, Royaume d’Arabie Saoudite, Royaume-Uni, Russie, Suède et Sultanat d’Oman], la Commission européenne, la Fondation Alwaleed Philanthropies, le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), la Fondation Bill & Melinda Gates, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan ainsi que des partenaires privés et institutionnels [Absolute Return for Kids, Anglo American plc., la Fondation Children’s Investment Fund, Comic Relief, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, la Fédération internationale des répartiteurs pharmaceutiques, (IFPW), L’Alliance de la Jeunesse du Golfe, JP Morgan, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, la Fondation Lions Clubs International, Majid Al Futtaim, Philips, UPS et Vodafone].

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

Près de 640 millions

Depuis 2000, le soutien de Gavi a permis de vacciner près de 640 millions d’enfants.

OMS/UNICEF 2017

Autres chiffres...

close icon

modal window here