Gavi, l'Alliance du Vaccin, se félicite de l'engagement d'Haïti envers la vaccination

in page functions

Le gouvernement s’engage à financer les vaccins et à renforcer son programme national de vaccination de façon à protéger davantage d’enfants haïtiens.

gavi-haiti

Le Dr Jack Guy Lafontant, Premier Ministre d’Haïti et le Dr Marie Gréta Roy Clément, Ministre de la santé, rencontrent une délégation de haut niveau de Gavi, l’Alliance du Vaccin, pour discuter du programme national de vaccination.
Crédit:Gavi/2017/C. Da Silva

Genève, le 23 août 2017 - Gavi et ses partenaires, dont l’UNICEF, l’OPS/OMS, la Banque mondiale, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et les Centers for Disease Control (CDC) des Etats-Unis saluent l’engagement pris par le Dr Jack Guy Lafontant, Premier Ministre d’Haïti, de financer les vaccins et de renforcer les efforts visant à améliorer la vaccination systématique.

« La volonté politique est essentielle pour l’amélioration des programmes de vaccination, » a déclaré Anuradha Gupta, Directrice exécutive adjointe de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « La position du nouveau gouvernement d’Haïti est très encourageante, de même que la détermination du Premier Ministre à renforcer les services de vaccination en Haïti. »

D’après les estimations de l’OMS et de l’UNICEF, la couverture avec trois doses de vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche (DTC3) était de 58% en 2016, le taux le plus bas de toutes les Amériques. Même si le pays reste indemne de poliomyélite, de rougeole et de rubéole, les épidémies récentes de diphtérie sont venues rappeler quelles peuvent être les conséquences d’une couverture vaccinale insuffisante. Il convient également de s’attaquer aux inégalités importantes qui existent entre les différentes provinces, les différents districts ainsi qu’entre les zones urbaines et les zones rurales si l’on veut réduire la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans - actuellement de 69 pour 1000 - à 25 pour 1000 d’ici 2030, et atteindre ainsi les Objectifs de développement durable (ODD) en matière de santé.

« L’engagement du Premier Ministre incite Gavi et ses partenaires à renforcer leur soutien au pays, » a ajouté Anuradha Gupta. « Nous espérons qu’Haïti va accorder encore davantage la priorité aux investissements en matière de santé, pour promouvoir la mise en place d’une couverture sanitaire universelle, afin que tous les Haïtiens puissent avoir accès à des services de santé de qualité, et notamment à la vaccination. »

Lors d’une visite de haut niveau effectuée dans le pays la semaine dernière, Gavi et ses partenaires ont réitéré leur promesse de soutenir le système de santé et le programme de vaccination d’Haïti. Ils sont convenus d’aider le pays suivant une stratégie reposant sur les agents de santé communautaires, stratégie qui devrait permettre de faire bénéficier tous les enfants haïtiens du Programme élargi de vaccination (PEV) et de réduire les inégalités. En ce qui concerne l’accès d’Haïti au Fonds de roulement de l’OPS pour son approvisionnement en vaccins traditionnels et en vaccins nouveaux, Gavi et ses partenaires sont prêts à aider le gouvernement à passer d’un financement extérieur à un financement national à partir de 2018.

Contact Presse  

 

  • Gavi, l’Alliance du Vaccin - Frédérique Tissandier, ftissandier@gavi.org +41 (0)79 300 8253
  • UNICEF - Cornelia Walther, cwalther@unicef.org +509 37 87 18 22
  • OPS/OMS - Tania Seburyamo, seburyatan@paho.org +509 44 05 4363
  • Banque mondiale - Anurgraha Palan, apalan@worldbankgroup.org
  • USAID - Amy Fowler, afowler@usaid.gov +1571.551.7353
  • CDC Amy Rowland, isc4@cdc.gov +1678-332-9601

 

 

close icon

modal window here