Premières vaccinations anti-pneumococciques à Brazzaville

in page functions

Lors d'une cérémonie spéciale au centre de santé Marian Ngoubai de Brazzaville, le Congo est devenu le 15ème pays d'Afrique sub-saharienne à introduire le vaccin anti-pneumococcique dans son Programme élargi de vaccination (PEV).

11 Octobre 2012

Brazzaville1

Près de 200 mères congolaises regardent un enfant recevoir la toute première dose de vaccin anti-pneumococcique. 

Brazzaville2

La Première Dame de la République du Congo Antoinette Sassou Nguesso a revêtu la blouse blanche de médecin et a vacciné un enfant. Le vaccin anti-pneumococcique devrait avoir un impact significatif sur la mortalité infantile car la pneumonie est la deuxième cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans.

Brazzaville3

L'Ambassadeur italien à Brazzaville, Nicolo Tassoni Estense, s'exprime lors de la cérémonie d'introduction. Le financement italien avec ceux du Canada, de la Norvège, de la Fédération de Russie, du Royaume-Uni et de la Fondation Bill & Melinda Gates ont été fondamentaux pour mettre sur pied la Garantie de Marché (AMC) qui encourage les fabriquants à produire de larges quantités de vaccin anti-pneumococcique pour les pays en développement.

Brazzaville4

Marianne Flach, représentante de l'UNICEF au Congo souligne le rôle fondamental des parents dans la reconnaissance précoce des signes de la pneumonie. Elle a également recommandé d'emmener immédiatement les enfants malades dans un centre de santé pour que leurs soient délivrés les soins appropriés.  

Brazzaville5

Le soutien de l'UNICEF, de l'OMS et de GAVI Alliance a permis au ministère de la Santé du Congo de former les responsables de santé et les infimiers, à faire face aux défis quotidiens auxquels ils sont confrontés, lors de l'introduction d'un nouveau vaccin.

Brazzaville6

D'ici fin 2012, le PEV compte permettre la vaccination de plus de 160 000 enfants congolais, âgés de deux à 11 mois.

close icon

modal window here