N'attendez pas pour faire vacciner vos enfants!

in page functions
Aristide A. Djenda

Aristide A. Djenda
Directeur Exécutif de l’Union des ONG du Togo (UONGTO)

Jeudi
19 juin
2014
Des mères attendent de faire vacciner leurs bébés au Centre Medico-Social de Kpele-Eleme au Togo

Des mères attendent de faire vacciner leurs bébés au Centre Medico-Social de Kpele-Eleme au Togo.
Crédit : 2013/TOMETY Mawli-Dodi.

Ma cousine Mada, qui vit à Atakpamé au Togo (à environ 220 km de la capitale Lomé), a tragiquement perdu son fils Dissirama à cause d’une diarrhée sévère. Après que le bébé soit tombé malade, ma cousine l'a emmené voir un guérisseur traditionnel qui lui a préparé une potion et dit de la verser sur les tombes de ses ancêtres afin de demander leur bénédiction pour épargner la vie de son fils. Le guérisseur traditionnel n'a pas suggéré qu’on lui donne les sels de réhydratation orale ou de l’amener à l’hôpital pour lui administrer les liquides intraveineux nécessaires pour traiter une déshydratation sévère. Faute d’avoir reçu les sels de réhydratation orale ou les liquides intraveineux nécessaires, Dissirama n’a pas survécu.

La consultation des guérisseurs traditionnels est profondément enracinée dans la culture togolaise, en particulier dans les zones rurales. Bien que les guérisseurs traditionnels jouent un rôle important dans la culture togolaise, les enfants qui souffrent de diarrhée sévère doivent impérativement être traités avec des sels de réhydratation orale ou des liquides intraveineux. Malheureusement, les parents et gardes d’enfants ne savent pas toujours l'importance d’emmener les enfants dans les centres de santé pour qu’ils bénéficient d’un traitement médical. De plus, les centres de santé sont souvent éloignés des communautés et hors de portée des parents et gardes d’enfants.

Je suis le président de l'Union des Organisations Non-Gouvernementales (ONG) au Togo (UONGTO), une organisation nationale regroupant des ONG qui visent à renforcer les capacités en plaidoyer et communication des ONG togolaises. L’UONGTO est membre du Comité Directeur des OSC de GAVI et le point focal pour la plateforme des OSC financée par GAVI, en charge de la promotion de la vaccination au Togo. Les OSC telles que l’UONGTO sont essentielles dans les efforts visant à sensibiliser les communautés rurales sur le traitement médical approprié des maladies et pour mobiliser et motiver les parents à faire vacciner leurs enfants afin de prévenir la maladie. Les OSC ont également pour rôle d’encourager les décideurs politiques à soutenir financièrement l'introduction de nouveaux vaccins et à renforcer les systèmes de santé existants.

En 2009, l’UONGTO a reçu des fonds de GAVI afin de procéder à un recensement des OSC de santé maternelle et infantile au Togo dans le but d’augmenter la participation des OSC dans la promotion de la vaccination de routine. Ces efforts nous ont valu un prix lors du Forum des partenaires de GAVI Alliance en 2009. Sur cette lancée, l’UONGTO a recueilli des fonds pour former des OSC en matière de plaidoyer et de mobilisation communautaire. En 2011, avec le soutien de l'Organisation Mondiale de la Santé, notre plateforme des OSC au Togo a écrit au ministère de la Santé demandant au gouvernement de présenter une demande à GAVI pour obtenir le soutien à l’introduction des vaccins antipneumococciques et antirotavirus.

Aujourd'hui, trois ans après que notre plateforme ait écrit au Ministère de la Santé, le Togo célèbre enfin la double introduction historique des vaccins antipneumococciques et antirotavirus ! Ces deux nouveaux vaccins préviennent les formes les plus sévères de la pneumonie et de la diarrhée – des maladies mortelles dévastatrices chez nos enfants. La pneumonie est responsable de 16% pourcent et la diarrhée de 10% autres pourcent des décès d'enfants de moins de cinq ans au Togo. L’introduction de ces vaccins présente une nouvelle opportunité pour le Gouvernement et les OSC de travailler en partenariat pour aider nos communautés à travers la transmission d’information et d’outils pour prévenir et traiter ces maladies. À l'avenir, les OSC au Togo viseront à accroître la sensibilisation des communautés rurales avec des informations importantes sur la santé, y compris sur la disponibilité gratuite de ces nouveaux vaccins. C'est pourquoi, aujourd'hui est un jour de gloire pour le Togo!

Je remercie mon gouvernement d’avoir franchi cette étape essentielle, car l'introduction de ces vaccins au Togo va permettre de réduire de manière significative la morbidité et la mortalité liées à la pneumonie et la diarrhée chez nos enfants. J'espère que mon gouvernement va utiliser la double introduction d’aujourd'hui comme catalyseur pour accroître les efforts de communication auprès des communautés rurales et ainsi les aider à comprendre que la vaccination est le meilleur moyen de prévenir les formes les plus sévères de ces maladies. Je remercie également les donateurs et GAVI Alliance pour leur soutien financier qui permet au Togo de poursuivre ses efforts en vue d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Parents et gardes d’enfants, lorsque les enfants souffrent de maladies graves, il est important de les emmener dans les centres de santé pour recevoir un traitement. De cette façon, nous pourrons éviter des morts inutiles comme celle de mon petit cousin Dissirama. Comme dit le proverbe, il vaut mieux prévenir que guérir! Courrez donc dès à présent vers le centre de santé le plus proche où les nouveaux vaccins sont maintenant disponibles! Protégez vos enfants contre les maladies mortelles comme la diarrhée et la pneumonie! Vacciner vos enfants et sauvez-leur la vie!

 

close icon

modal window here