Des investisseurs permettent d'accélérer l'accès à des vaccins essentiels pour la vie de millions d’enfants

in page functions

Avec l’appui de six pays européens, l'émission d’obligations d’une valeur de 1 milliard de dollars neutralise une menace de fièvre jaune

Genève, 31 mai 2007 - GAVI Alliance a annoncé aujourd’hui qu’elle distribuera en 2007 près d’un milliard de dollars levés sur les marchés des capitaux par la Facilité internationale de financement pour la vaccination (International Finance Facility for Immunisation – IFFIm). Ces fonds aideront les pays pauvres à se prémunir contre des risques sanitaires mortels et à renforcer leurs systèmes de santé.

Alors que les dirigeants du G8 s’apprêtent à passer en revue leurs engagements en faveur des nations pauvres, l’annonce de GAVI souligne l’impact que ce financement novateur en faveur du développement a déjà sur l’élargissement de l’accès à des vaccins essentiels pour des enfants les plus pauvres du monde. Cela, conformément aux engagements souscrits lors du Sommet du G8 à Gleneagles en 2005.  

Lancée l’an dernier avec l’appui de six pays européens – la France, l’Espagne, l’Italie, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède – l’IFFIm a rapidement vendu pour 1 milliard d’obligations, mobilisant ainsi de nouvelles ressources pour santé préventive et le développement. Dernièrement, GAVI Alliance a fait usage des fonds de l’IFFIm au Togo, en achetant des vaccins qui ont prévenu une flambée de fièvre jaune, maladie extrêmement infectieuse qui tue jusqu’à la moitié des personnes qui contractent sa forme la plus grave.

« La rapidité et l’efficacité avec lesquelles GAVI et ses partenaires ont répondu à la menace épidémique, jointes aux nouveaux fonds rassemblés par l’IFFIm, ont permis d’empêcher que cette terrible maladie ne menace nos enfants », a déclaré le professeur Kondi Charles Agba, Ministre togolais de la Santé. En 2007, les fonds de l’IFFIm soutiendront également des campagnes de vaccination contre la rougeole, la poliomyélite, le tétanos maternel et néonatal, l’introduction d’un nouveau vaccin pentavalent et le renforcement des services de santé dans les nations pauvres.

Un fonctionnaire italien a noté que son pays était très satisfait du rythme auquel les fonds de l’IFFIm étaient utilisés. « En élargissant les activités de GAVI, nous avons beaucoup plus de possibilités d’honorer nos engagements mondiaux qui prévoient de réduire de manière spectaculaire la pauvreté dans les pays en développement d’ici à 2015. Nous faisons également confiance à GAVI pour piloter un deuxième mécanisme de financement novateur pour la vaccination: les garanties de marché (Advanced Market Commitments – AMC) lancé à Rome en février dernier»  

« La Facilité internationale de financement pour la vaccination injecte une somme sans précédent de ressources dans les activités de vaccination des enfants et de renforcement des systèmes de santé », s’est félicité Julian Lob-Levyt, Secrétaire exécutif de GAVI, en annonçant la répartition des fonds de l’IFFIm en 2007. « En accélérant l’accès à des technologies et des services capables de sauver bien des vies, l’IFFIm peut jouer un rôle essentiel pour aider à atteindre l’objectif du Millénaire pour le développement qui se rapporte à la réduction de la mortalité infantile. »

Ces dix prochaines années, avec l’appui complémentaire de l’Afrique du Sud, qui parraine la Facilité depuis mars 2007, et d’autres pays, notamment le Brésil, l’IFFIm devrait lever un total de 4 milliards de dollars pour les programmes de santé et de vaccination en vendant des obligations sur les marchés internationaux des capitaux. En novembre 2006, l’émission inaugurale de l’IFFIm a atteint une valeur de 1 milliard de dollars. Le pape Benoît XVI et des porte-paroles dans la campagne contre la pauvreté, comme Bono et Bob Geldof, ont été parmi les premiers acheteurs des obligations de l’IFFIm. La Banque mondiale fait office d’administrateur de la trésorerie de la Facilité ; elle s’occupe notamment de la gestion de ses finances, et définit sa stratégie de financement et son application sur les marchés des capitaux.  

close icon

modal window here