Gavi obtient un des meilleurs scores dans un rapport sur l'égalité des genres

in page functions

Analyse publiée par la Global Health 50/50 sur les politiques en matière d’égalité hommes-femmes dans 140 organisations mondiales en rapport avec la santé

Genève, le 7 mars 2017 – Gavi, l’Alliance du Vaccin, a été distingué pour son engagement en faveur de l'égalité des genres dans un nouveau rapport publié aujourd'hui par Global Health 50/50 (GH 50/50). 

Cette étude classe 140 organisations travaillant dans le domaine de la santé mondiale, d’après des indicateurs tels que l'existence d'une stratégie en matière d’égalité des genres en ce qui concerne les programmes, le recueil de données désagrégées et la parité au niveau des postes de direction.

Gavi rejoint neuf autres organisations, parmi lesquelles le BRAC (Bangladesh Rural Advancement Committee), le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et l'UNICEF sur la liste de celles qui obtiennent les « scores les plus élevés ». Dix autres organisations, dont l'OMS et la Commission européenne, obtiennent des « scores élevés ».

« Il ne sera pas possible de remplir notre mission, qui est de construire un monde plus sain et plus prospère, tant que la moitié de la population sera sous-représentée, sous-desservie et privée de pouvoir », a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « À Gavi, nous mettons tout en œuvre pour que nos programmes et notre Secrétariat soient ouverts sans discrimination et dans un souci d’égalité des genres. Nous sommes conscients qu'il reste encore beaucoup à faire pour éliminer les barrières liées au genre qui privent des personnes des soins dont elles ont besoin, mais c’est un honneur pour nous d'être reconnus par GH50 / 50 pour nos progrès à cet égard.

Alors que Gavi est très bien classée dans le rapport, le secteur de la santé mondiale dans son ensemble affiche des résultats plutôt mitigés. Outre le fait qu’une organisation sur trois seulement a déclaré publiquement son engagement en faveur de l'égalité hommes-femmes pour le bénéfice de la santé de la population tout entière, le rapport a constaté que :

  • Moins d'un tiers des organisations définissent le genre d'une manière conforme aux normes mondiales ;
  • Seulement 40% des organisations mentionnent le genre dans leurs programmes et leurs stratégies ;
  • Les deux tiers des organisations ne ventilent pas leurs données par sexe ;
  • 43 organisations (30%) ne font aucune référence à l'égalité des genres sur le lieu de travail ;
  • 20% des organisations ont atteint la parité hommes-femmes dans leurs conseils d'administration ;
  • Un quart (25%) des organisations ont atteint la parité des genres au niveau de l’encadrement supérieur ;
  • 69% des organisations sont dirigées par des hommes et 80% des présidents de conseil d’administration sont des hommes.

L'initiative Global Health 50/50 vise à faire progresser l’action et la responsabilisation en faveur de l'égalité des sexes dans le domaine de la santé mondiale ; elle est guidée par un conseil consultatif composé de représentants des Nations Unies, des gouvernements et d'ONG, de journalistes et de militants. Les données utilisées dans le rapport ont été recueillies à partir de différentes sources, notamment à partir de documents accessibles au public et vérifiés directement auprès des organisations impliquées. Chaque organisation a été évaluée par rapport à un système de codage fondé sur sept variables.

 

close icon

modal window here