GAVI offre aux pays une nouvelle opportunité de soumettre une demande de soutien pour des vaccins qui sauvent des vies

in page functions

Le combat en faveur de la vaccination mondiale gagne du terrain malgré la situation économique mondiale

Genève, 22 novembre 2010 - GAVI Alliance a lancé un nouvel appel à soumission pour les pays en développement désireux de protéger de la maladie un plus grand nombre de leurs enfants grâce à de nouveaux vaccins.1 

GAVI Alliance a ouvert cette nouvelle série de candidatures en anticipant un soutien solide et constant en faveur de la vaccination de la part de ses donateurs. Au nombre de ces derniers figurent actuellement 17 pays et la Fondation Bill & Melinda Gates, entre autres.

Chaque jour, semaine ou mois qui s’écoule sans que nous puissions apporter un soutien en faveur des vaccins aux pays les plus pauvres du monde, davantage d’enfants meurent de maladies qui peuvent être évitées. 

Helen Evans, PDG par intérim de GAVI Alliance

«GAVI est déterminée à poursuivre son soutien aux pays avec des vaccins qui sauvent des vies. Bien trop d’enfants dans les pays en développement restent vulnérables face aux maladies à prévention vaccinale. Cette nouvelle série de candidatures offre l’opportunité aux pays éligibles de continuer à atteindre plus d’enfants et de sauver plus de vies», a déclaré Helen Evans, PDG par intérim de GAVI Alliance.

Bien que GAVI soit confrontée à des difficultés majeures de financement, le Comité exécutif du Conseil d’administration de GAVI Alliance reste persuadé que les donateurs reconnaîtront l’importance de ces vaccins rentables, et apporteront le soutien nécessaire aux pays dont les demandes auront été approuvées, afin qu’ils puissent administrer les vaccins plus que jamais nécessaires.

«Chaque jour, semaine ou mois qui s’écoule sans que nous puissions apporter un soutien en faveur des vaccins aux pays les plus pauvres du monde, davantage d’enfants meurent de maladies qui peuvent être évitées. Ceci est inacceptable. La vaccination est une base solide et rentable pour construire des communautés et des économies solides. Nous devons continuer notre effort,» a ajouté Mme Evans.

Afin de continuer sa mission visant à sauver des vies et à protéger la santé des personnes en élargissant l’accès à la vaccination, GAVI a besoin d’environ 3.7 milliards US$ supplémentaires au cours des cinq prochaines années.

GAVI estime qu’un programme entièrement financé préviendrait environ 4 millions de décès futurs d’ici 2015 et permettrait d’introduire de nouveaux vaccins, notamment ceux pour combattre les principales causes des deux maladies les plus meurtrières chez les enfants, à savoir la pneumonie et la diarrhée.

Les donateurs et les bénéficiaires du soutien de GAVI ont fait preuve d’un fort engagement tout au long de la première décennie d’existence de GAVI, qui a été couronnée de succès. Ensemble, ces pays ont directement contribué à faire vacciner 288 millions d’enfants supplémentaires et à prévenir plus de 5 millions de décès prématurés.2 Le leadership de GAVI en matière de financement innovant a été crucial dans le développement rapide des programmes de vaccination.

Des études ont montré que non seulement la vaccination sauve des vies, mais elle stimule aussi les économies et agit comme un facteur essentiel de développement.3 Augmenter les taux de vaccination est vital pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement, particulièrement l’objectif 4 visant à réduire la mortalité infantile.

«Nous nous réjouissons de l’engagement constant des pays bénéficiaires. Leur leadership est essentiel pour le succès des programmes de vaccination», a ajouté Helen Evans.

La date limite pour la soumission des demandes est fixée au 15 mai 2011 ; permettant ainsi aux pays d’avoir approximativement six mois pour préparer leurs demandes. Le dépôt des nouvelles demandes dans les délais fournira aux donateurs des preuves évidentes du niveau de la demande des pays en faveur des nouveaux vaccins qui sauvent des vies lorsqu’ils se réuniront en juin à l’occasion de la première conférence de GAVI sur les promesses de dons.


1. Le soutien de GAVI en faveur de vaccins nouveaux et sous-utilisés (VNS) inclut les vaccins suivants: hépatite B, Haemophilus influenzaetype b (Hib), fièvre jaune, pneumocoque, rotavirus, rougeole.

2. Estimations et Projections de l’OMS, 2010

3. Une étude menée par l’Ecole de Santé publique de Harvard évalue à 18 pour cent  le taux de retour des dépenses consacrées à la vaccination. Bloom DE, Canning D, Weston M. L’importance de la vaccination. World Econ. Juillet-août 2005; 6(3):15-39.

close icon

modal window here