Back to

Réduire les freins à la vaccination en Guinée grâce aux OSC

La POSSAV Guinée en partenariat avec le Club des Amis du Monde

Avec la déclaration de l’état d’urgence sanitaire en Guinée en raison de l’épidémie d’Ebola, le taux de fréquentation des structures de santé a été considérablement réduit. Les autorités guinéennes ont apprécié l’engagement des organisations de la Société Civile (OSC) dans le renforcement du système de santé.

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a ainsi convoqué deux réunions du Comité Inter agence pour la Vaccination (CCIA) au cours desquelles le rôle fondamental de la plateforme des organisations de la société civile pour la vaccination en Guinée (POSSAV) a été reconnu car les OSC s’impliquent profondément dans la sensibilisation des communautés.

La Guinée a été confrontée à une épidémie de rougeole dans la partie Nord-Est et malgré les efforts déployés par le gouvernement pour vacciner massivement les enfants de 0 à 5 ans, les populations locales étaient réticentes à recevoir un vaccin en raison de l’épidémie d’Ebola.

image

Le système de santé de la Guinée est profondément affecté par la présence de ce virus maudit qui conduit à créer psychose et réticences au sein des populations.

Mais les organisations de la Société Civile sont plus que déterminées à effacer ces freins par des activités de sensibilisation et de communication en faveur de la riposte collective et de la protection contre les Maladies à Virus Ebola (MVE).

image
image
image

Photos: des familles sensibilisées ont mis de l’eau avec du chlore dans les bidons pour le lavage des mains; photo d’un membre de la POSSAV

Cette campagne notamment destinée à installer des récipients d’eau chlorée dans certains lieux publics et dans les ménages, a été fortement saluée par les communautés, les élus et les sages. Elle a été marquée par l’intérêt manifesté par les communautés lors des causeries, ainsi que la forte mobilisation.

Note : Début juin 2015, la Présidence de Guinée a prorogée et étendue, l’« urgence sanitaire renforcée » en raison de « la persistance » de l’épidémie d’Ebola dans le pays.

Subscribe to our newsletter