Back to

En Route Pour La Vaccination

COMARESS: Coalition Malagasy pour le Renforcement du Système de Santé et de la Vaccination

Ambatobe est un village de 1260 habitants situé dans le district de Tsaratanana dans la partie Nord-Ouest de Madagascar, à plus de 500 km de la capitale Antananarivo. Pour s’y rendre, il faut deux à trois jours de voyage en charrette pour parcourir les quelques 50 kilomètres qui le séparent du chef-lieu de la commune Tsaratanana. Pendant la saison de pluie rejoindre le centre de santé de Tsaratanana représente une épreuve pour les habitants d’Ambatobe.

image

L’équipe de «AINGA » en route vers Ambatobe pour la vaccination (photo prise par Benja de l’association AINGA).

Ambatobe est un exemple parfait car à Madagascar, accéder aux populations vivant dans des zones difficiles à atteindre constitue l’une des principales difficultés pour vacciner. La plateforme Nationale des Organisations de la Société Civile pour un Système Intégré de Santé et de Vaccination de Madagascar (COMARESS) a donc été en partie créée pour aider le gouvernement à atteindre les communautés situées dans les zones difficiles afin de répondre à leurs besoins et les sensibiliser à la vaccination. L’accessibilité aux services de santé est en effet un problème récurrent depuis la mise en place des réseaux de la plateforme nationale pour le renforcement du système de santé et de la vaccination.

L’accès aux soins et aux informations de base pour la promotion de la santé est très faible à Ambatobe. Par ailleurs, les idées préconçues sur la vaccination ainsi que l’insécurité contribuent à maintenir un taux très bas de couverture vaccinale de la localité. En décembre 2013, par exemple, le taux de couverture du DTC3 (mesure de référence dans les programmes de vaccination pour le vaccin de base contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche)  était de 29.33% et le vaccin anti-rougeoleux (VAR) de 16%.

Depuis août dernier, après avoir reçu les informations de base nécessaires, l’association AINGA de Tsaratanana, membre de COMARESS et  dirigée par Madame Colombe apporte son appui à la formation sanitaire pour redresser la situation d’Ambatobe. Plusieurs actions ont été menées : plaidoyer auprès du médecin responsable de la circonscription médicale de la commune pour contribuer aux activités de vaccination, plaidoyer auprès des autorités locales, chefs de villages, chefs coutumiers afin de soutenir leurs actions.   La communauté et les dirigeants du village ont été mobilisés et ont participé activement. Selon Madame Colombe, « il est arrivé des fois où notre équipe a même abordé des mères avec leur enfant sur les routes et négocié avec elles afin de les  convaincre de venir immédiatement à la formation sanitaire pour faire vacciner leurs enfants ».

image

Hary et Rivo, membres des communautés du village d’Ambatobe transportent les vaccins. Photo prise par Benja de l’association AINGA.

L’équipe de l’Association AINGA a facilité la réalisation des actions de vaccination, le transport des vaccins aux villages avec la communauté, la recherche active des enfants non vaccinés, l’organisation du jour de vaccination entre la communauté et la formation sanitaire, la sensibilisation des populations avec les autorités traditionnelles et mêmes avec les forces de l’ordre en mission dans le village.

Cette initiative de l’Association AINGA a permis d’augmenter de manière impressionnante le taux de couverture vaccinal sur le mois de décembre 2014 : le taux de couverture avec le DTC3 est passé à 71.26% et celui du VAR à 52.87%. La collaboration étroite entre les associations membres de la plateforme COMARESS et les structures décentralisées du Ministère de la Santé ont porté leur fruit. Avec courage la présidente insiste d’ailleurs sur le fait que : « Nous sommes actuellement en pleine préparation avec le Service de Santé de District de la semaine nationale de Vaccination contre la Poliomyélite prévue ce mois-ci. Nous continuerons notre action en faveur de la vaccination des enfants malgré les difficultés.»

image

Subscribe to our newsletter