Le 20 mai 2014 à Bruxelles, un événement de haut niveau organisé par le Commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, a marqué le lancement de la reconstitution des ressources de Gavi, l’Alliance du Vaccin.

La réunion de Bruxelles a permis aux partenaires de Gavi de saisir cette énorme opportunité pour aider les pays à consolider les acquis et à accélérer les progrès après 2015. Elle a, en outre, marqué le début du processus de promesse de don des donateurs pour la reconstitution des ressources de Gavi pour la période 2016-2020.

Depuis 2000, grâce au soutien des donateurs et au ferme engagement des pays, Gavi a aidé à vacciner 440 millions d’enfants supplémentaires, ce qui permettra de sauver 6 millions de vies. Nous devons poursuivre sur cette lancée, car 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans meurent encore chaque année de maladies évitables par la vaccination dans les pays les plus pauvres du monde. Nous sommes à un moment critique de l’histoire où nous pouvons accélérer considérablement les progrès accomplis contre les principales causes de mortalité chez les enfants et les femmes.

POTENTIEL

Grâce aux nouveaux engagements audacieux des donateurs, des pays bénéficiaires, des fabricants de vaccins et du secteur privé, associés au pouvoir de la vaccination, Gavi a le potentiel de toucher un milliard d’enfants au début des années 2020, soit près du double du nombre de vies sauvées depuis la création de l’Alliance du Vaccin, et de générer plus de 100 milliards de dollars en avantages économiques grâce aux économies réalisées sur les soins de santé et aux gains de productivité. Des représentants de haut niveau des partenaires de l’Alliance du Vaccin, y compris des hauts fonctionnaires des pays donateurs et des pays bénéficiaires, ont assisté à la réunion.

Abonnez-vous à notre infolettre