Certaines perturbations peuvent survenir en raison de mises à jour essentielles du site Web entre 07h00 et 07h15 CET le 19 Juillet 2024.

Cinq ans pour sauver 8 millions de vies : tout ce qu'il faut savoir sur l'Opportunité d'Investissement de Gavi

Pour atteindre ses objectifs, Gavi doit lever au moins 9 milliards de dollars pour son prochain cycle stratégique.

  • 20 juin 2024
  • 6 min de lecture
  • par Personnel de Gavi
Pour sa prochaine période stratégique, Gavi propose d'immuniser 500 millions d'enfants supplémentaires, ce qui permettrait de prévenir entre 8 et 9 millions de décès. Crédit : Gavi/2023/Kelvin Juma
Pour sa prochaine période stratégique, Gavi propose d'immuniser 500 millions d'enfants supplémentaires, ce qui permettrait de prévenir entre 8 et 9 millions de décès. Crédit : Gavi/2023/Kelvin Juma
 

 

Entre 2000 et 2020, Gavi, l'Alliance du Vaccin, et ses partenaires ont aidé à vacciner plus d'un milliard d'enfants, sauvant ainsi plus de 17 millions de vies. Pendant sa prochaine période stratégique, de 2026 à 2030, Gavi prévoit d'immuniser au moins 500 millions d'enfants supplémentaires, ce qui pourrait permettre de prévenir entre 8 et 9 millions de décès supplémentaires. Mais pour y parvenir, Gavi doit lever au moins 9 milliards de dollars auprès des gouvernements donateurs, des organisations privées et des individus par le biais d'un processus appelé reconstitution.

Investir dans le prochain cycle stratégique de Gavi offre une opportunité unique aux donateurs d'améliorer la santé des populations des pays à revenu le plus faible, renforçant ainsi la sécurité sanitaire mondiale. Voici les points clés à connaître sur l'Opportunité d'Investissement de Gavi pour 2026–2030.

Opportunité d'Investissement de Gavi 2026-2030

Gavi a de grands projets. Découvrez-les ici.

Anglais Français

Défis mondiaux

Le monde est actuellement confronté aux menaces doubles du changement climatique et de la résistance aux antimicrobiens, les pays à faible revenu étant disproportionnellement touchés par ces urgences. Au cours de la prochaine période stratégique, Gavi intensifiera son programme de vaccination contre le paludisme, introduira un vaccin contre la dengue et étendra les campagnes préventives et les stocks de vaccins contre d'autres maladies sensibles au climat, telles que le choléra et la fièvre jaune. Gavi investira également dans des stratégies visant à rendre les programmes de vaccination plus résilients aux chocs induits par le climat, notamment en installant plus de 20 000 réfrigérateurs et congélateurs solaires.

 

Vaccinators moor their raft during a major campaign to protect children from typhoid and other illnesses in flooded Sohbatpur, Balochistan. 2022’s flood disaster in Pakistan was fuelled by climate change. Credit: Gavi/2022/Asad Zaidi
Des vaccinateurs amarrent leur radeau lors d'une grande campagne visant à protéger les enfants contre la typhoïde et d'autres maladies à Sohbatpur, au Baloutchistan, une région inondée. La catastrophe des inondations de 2022 au Pakistan a été aggravée par le changement climatique. 
Crédit : Gavi/2022/Asad Zaidi

Les vaccins sont des outils puissants dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens (RAM). En prévenant les infections bactériennes, ils réduisent directement l'utilisation des antibiotiques pour traiter ces maladies. Les vaccins contre les virus aident également à limiter l'utilisation des antibiotiques en réduisant la prescription inappropriée de ces médicaments pour traiter les infections virales. Au cours de la prochaine période stratégique, il est estimé que la généralisation des vaccinations contre Haemophilus influenzae type B (Hib), le pneumocoque, le rotavirus et la typhoïde dans les pays éligibles à Gavi pourrait réduire l'utilisation des antibiotiques de plus de 60 millions de doses par an.

Pour répondre à ces menaces et à d'autres, Gavi continuera de s'appuyer sur l'innovation du secteur privé par le biais de son programme INFUSE (Innovation for Uptake, Scale and Equity in Immunisation). Ce programme connecte les entrepreneurs locaux aux partenaires de l'Alliance pour créer un écosystème qui favorise de nouvelles idées et technologies.

Une protection élargie pour plus d'enfants

Gavi continue d'élargir son portefeuille de vaccins pour garantir une meilleure protection des enfants. Alors qu'à ses débuts, son objectif était de prévenir 6 maladies, durant la prochaine période stratégique de Gavi, des vaccins contre 24 maladies différentes seront administrés. Le nombre de vaccinations soutenues par Gavi augmentera de plus d'un tiers par rapport à la période stratégique actuelle de 2021-2025.

En plus d'augmenter la couverture avec des vaccins bien établis tels que ceux contre le pneumocoque, le rotavirus, le vaccin pentavalent et la rougeole, Gavi augmentera la disponibilité des vaccins contre le VPH et le paludisme, et continuera d'élargir son portefeuille de nouveaux vaccins innovants, comme ceux contre la dengue et la tuberculose (TB).

Investissement dans les systèmes de santé

La vaccination des enfants permet de connecter les familles aux systèmes de santé, des contacts qui peuvent être rares dans les zones rurales et difficiles d'accès. Lors de la prochaine période stratégique, Gavi s'efforcera d'intégrer davantage la vaccination dans les soins de santé primaires et de la fournir avec un ensemble de services plus large, tels que le soutien nutritionnel.

Étant donné que le portefeuille de Gavi inclut de plus en plus de vaccins administrés à un large éventail de groupes d'âge, elle travaille avec ses partenaires pour développer une approche plus globale afin d'aider les pays à décider quels vaccins utiliser dans leurs programmes nationaux, et à les soutenir dans la planification et la livraison de ces vaccins.

Gavi collabore également avec les pays pour aborder et corriger les inégalités d'accès aux soins de santé dues aux normes traditionnelles de genre – par exemple, en travaillant directement avec les pères pour améliorer la couverture vaccinale dans certaines communautés – et en s'engageant avec des partenaires humanitaires capables de négocier l'accès en toute sécurité pour atteindre les enfants sous-immunisés et les enfants zéro dose dans des environnements fragiles, tels que ceux touchés par des conflits sévères et des chocs climatiques.

 

In Waterloo, Sierra Leone, a father brings his baby girl to the health centre for her first dose of malaria vaccine. Credit: Gavi/2024
À Waterloo, en Sierra Leone, un père amène sa petite fille au centre de santé pour sa première dose de vaccin contre le paludisme. 
Crédit : Gavi/2024

Modèle financier résilient pour l'avenir

Chaque pays soutenu par Gavi s'engage à financer une partie de ses programmes de vaccination, avec des contributions croissantes au fil du temps en fonction de leur capacité financière. Pour la prochaine période stratégique, Gavi améliorera son modèle pour répondre aux défis auxquels font face les pays bénéficiaires depuis la pandémie, notamment l'augmentation des niveaux d'endettement et les pressions budgétaires. Malgré cela, les pays devraient contribuer davantage au coût de leurs vaccins qu'auparavant – finançant plus de 40% des coûts de leurs vaccins de routine au cours des cinq prochaines années, contre 10% de ces coûts il y a 15 ans.

Prévention et réponse aux épidémies

Comme l'ont clairement montré la pandémie de COVID-19 et les récentes flambées de choléra et de rougeole, les maladies ne respectent pas les frontières. Elles peuvent également avoir un impact économique dévastateur, avec 14 billions de dollars US de valeur économique effacés à cause de la COVID-19. Au cours de la période 2026-2030, Gavi réalisera son plus grand investissement à ce jour dans les programmes de vaccination et les stocks de vaccins pour les maladies à haut risque d'épidémie, notamment Ebola, le choléra, la méningite et la fièvre jaune, ainsi qu'un soutien annuel de 10 millions de dollars US au partenariat contre la rougeole et la rubéole. Ces investissements renforceront la capacité à répondre à plus de 150 épidémies.

Gavi travaille en étroite collaboration avec des organisations de santé mondiales et régionales pour renforcer la vaccination de routine et aider à réduire les flambées de maladies évitables par la vaccination.

En anticipant la prochaine pandémie, Gavi développe des outils de financement tels que sa Facilité de Financement pour les Pandémies (DZF - Day Zero Financing Facility), qui vise à fournir une capacité de financement d'urgence pouvant atteindre 2,5 milliards de dollars US pour soutenir une réponse rapide en matière de vaccins lors des grandes urgences de santé publique, et à obtenir de meilleurs résultats pour les pays qu'elle soutient.

Gavi travaille également avec une large coalition de partenaires pour concevoir un incitatif financier à long terme, l'Accélérateur de Production de Vaccins en Afrique (AVMA pour African Vaccine Manufacturing Accelerator), afin de soutenir le développement durable de la fabrication de vaccins sur le continent africain. L'AVMA vise à soutenir l'approvisionnement d'au moins 800 millions de doses de vaccins fabriqués en Afrique d'ici 2035, auprès d'au moins quatre fabricants de vaccins utilisant trois plateformes technologiques différentes.

Action collective

Gavi a toujours mis l'accent sur les partenariats, mais au cours de la prochaine période stratégique, son modèle s'étendra pour renforcer les relations basées sur les besoins et les priorités propres aux pays. Cela comprendra davantage de travail et de livraison conjoints avec d'autres initiatives mondiales de santé, des partenariats techniques avec des acteurs régionaux tels que le Centre Africain de Contrôle et de Prévention des Maladies (Africa CDC), ainsi que des partenariats financiers renforcés avec les banques multilatérales de développement et les institutions de financement du développement. En accord avec cet engagement envers le partenariat et la collaboration, les actions de Gavi seront conçues pour compléter les plans de ses partenaires, plutôt que de les dupliquer.

Façonnage proactif du marché

Gavi a été créé pour accroître l'accès aux vaccins et les rendre plus abordables, tout en stabilisant les marchés des vaccins. Cela est réalisé en regroupant les achats au nom des pays soutenus par Gavi, ce qui permet aux fabricants d'investir dans de nouveaux marchés et de fournir des volumes importants de vaccins à des prix plus bas.

Au cours de la période 2026-2030, Gavi intensifiera son travail de façonnage du marché et visera à réduire les prix les plus bas disponibles pour au moins 50% des segments de produits sur tous les marchés de vaccins, tout en maintenant son accent sur la sécurité de l'approvisionnement. Elle travaillera également à façonner le marché pour la prochaine génération de vaccins, y compris les nouveaux vaccins contre la tuberculose (TB).

Investir dans l'avenir des enfants

Un enfant né aujourd'hui dans un pays soutenu par Gavi a 70% moins de chances de mourir d'une maladie évitable par la vaccination avant son cinquième anniversaire qu'en 2000, lorsque l'Alliance du Vaccin a été créée. À partir de 2026, Gavi aidera à vacciner plus d'enfants, contre plus de maladies, et plus rapidement que jamais auparavant. En améliorant l'accès aux vaccins existants et en introduisant de nouveaux vaccins, Gavi espère atteindre le prochain milliard d'enfants en deux fois moins de temps.

Nurse Apu Mandol of the Sundarbans, India, delivers routine vaccinations by boat. Credit: Gavi/2022/Benedikt v.Loebell
L'infirmière Apu Mandol des Sundarbans, en Inde, administre des vaccinations de routine en bateau. 
Crédit : Gavi/2022/Benedikt v.Loebell

Protégeons notre avenir

Gavi, le gouvernement français et l'Union africaine ont coorganisé "Protégeon notre avenir : Forum mondial pour la souveraineté et l'innovation vaccinales" à Paris le matin du 20 juin. Accédez à l'enregistrement de l'événement en direct ici, et visionnez les discours de divers intervenants, notamment :

  • S.E. Emmanuel Macron, Président de la République française
  • S.E. Bassirou Diomaye Faye, Président du Sénégal
  • S.E. Paul Kagame, Président du Rwanda
  • S.E. Mokgweetsi Masisi, Président du Botswana
  • S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président du Ghana
  • Le directeur du Conseil d'administration de Gavi, José Manuel Barroso
  • La directrice exécutive de Gavi, la Dre Sania Nishtar