Genève, le 24 octobre 2019 – Gavi, l’Alliance du Vaccin, se réjouit de l'annonce faite aujourd'hui, par une commission indépendante d'experts, de l’éradication du poliovirus sauvage de type 3 (WPV3 – wild poliovirus 3) à l’échelle mondiale. La proclamation officielle en a été faite lors d'une manifestation organisée par l'OMS à Genève, à l'occasion de la Journée mondiale contre la poliomyélite.

WPV3 est la deuxième des trois souches de poliovirus sauvage dont l’éradication a été proclamée, après la confirmation de l’éradication du poliovirus sauvage de type 2 (WPV2) en 2015. En revanche, le poliovirus sauvage de type 1 (WPV1) circule toujours dans certaines régions du Pakistan et de l'Afghanistan.

« Cette certification représente une immense victoire dans la lutte contre la poliomyélite », a déclaré le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « C'est le fruit de décennies d'efforts déployés par des centaines de milliers de vaccinateurs et d'agents de santé, par l'OMS et ses partenaires, et c'est la preuve que nous pouvons accomplir de réels progrès grâce à notre détermination et à nos collaborations. Il faut maintenant tirer parti de cet élan et rester vigilant pour continuer à œuvrer en faveur d'un monde sans poliomyélite. »

Gavi apporte son soutien à l’inclusion du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) dans les programmes de vaccination systématique ainsi qu’au renforcement des systèmes de santé dans les pays qui bénéficient de son aide. L'Alliance travaille également en tandem avec l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (IMEP) - partenariat public-privé entre l'OMS, le Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, l'UNICEF et la Fondation Bill & Melinda Gates - pour renforcer la vaccination systématique et améliorer la couverture vaccinale.

Dans le cadre de l'effort mondial d'éradication, tous les pays doivent introduire au moins une dose de VPI pour chaque enfant, puis commencer à retirer progressivement le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) des programmes de vaccination systématique. Début 2019, les 73 pays soutenus par Gavi avaient réussi à introduire le VPI dans leurs programmes nationaux de vaccination grâce à l’aide conjointe de Gavi et de l'IMEP. Jamais un nouveau vaccin n’avait été introduit aussi rapidement. Cela a permis de franchir une étape cruciale vers l’obtention et le maintien d’un monde exempt de poliomyélite.

Le VPI se compose de souches de poliovirus inactivées (tuées) appartenant aux trois types de poliovirus. Il induit la production d’anticorps dans le sang contre tous les types de poliovirus. En cas d'infection, ces anticorps préviennent la propagation du virus vers le système nerveux central et protègent contre la paralysie. Le VPI est, depuis longtemps, administré de façon systématique dans les pays développés, mais jusqu'à récemment, ce n'était pas le cas dans les pays en développement, où le VPO était utilisé comme vaccin de choix car il produit une immunité intestinale et collective.

La poliomyélite est une infection virale hautement contagieuse qui peut entraîner des paralysies, voire la mort, et touche principalement les enfants de moins de cinq ans. Le poliovirus sauvage reste endémique dans seulement trois pays - l'Afghanistan, le Nigéria et le Pakistan. Toutefois, le Nigéria n'a enregistré aucun cas de poliovirus sauvage depuis 2016 et, par conséquent, la région africaine pourrait être reconnue exempte de poliomyélite dès 2020.

Bien que le nombre de cas de poliomyélite ait diminué de 99 % entre 1988 et 2018, il reste encore de nombreux défis à relever. Cette année, 88 cas de WPV1 ont été signalés - 16 en Afghanistan et 72 au Pakistan - ce qui représente une augmentation significative par rapport aux 33 cas enregistrés en 2018. La circulation de poliovirus dérivé du vaccin (PVDVc), qui résulte de la réversion de souches vaccinales survenant, dans de rares cas, dans les populations gravement sous-vaccinées, est également préoccupante. Actuellement, la majorité des cas de poliomyélite d'origine vaccinale est due au poliovirus de type 2. C’est pourquoi l'antigène du poliovirus de type 2 a été retiré du VPO en avril 2016 de façon synchronisée partout dans le monde.

Accroissant son engagement dans la lutte contre la poliomyélite, Gavi a alloué des ressources au VPI pour la période 2019-2020 et prévu d’accroître à l'avenir sa collaboration avec l’IMEP. En juin 2019, le Conseil d’administration a décidé d’inclure le soutien au VPI dans son prochain cycle stratégique. Sous réserve de ressources suffisantes, Gavi devrait investir 800 millions de dollars US pour le maintien du VPI dans les programmes nationaux de vaccination systématique et pour la mise en place d’un programme à deux doses. Cette stratégie devrait permettre d’éradiquer la poliomyélite et de protéger durablement la planète contre tout risque de réémergence de la maladie.

Abonnez-vous à notre infolettre