Les partenaires mondiaux du secteur de la santé se rencontrent à Copenhague pour réaffirmer leurs succès et relever les défis de la santé publique

Copenhague, 14 mars 2006 - Le Danemark, par le biais de sa Ministre de la coopération pour le développement, Madame Ulla Tørnæs, a annoncé aujourd’hui qu’il allouera KrD 25 millions ($US 4 millions) en 2006 aux programmes de vaccination dans le monde menés sous l’égide de l’Alliance GAVI et de ses partenaires.

« Nous sommes reconnaissants de cette contribution qui augmente les engagements précédents du Gouvernement danois », a déclaré Julian Lob-Levyt, Secrétaire exécutif de l’Alliance GAVI. « Nous sommes impatients de pouvoir poursuivre et accroître notre collaboration avec DANIDA de 2007 à 2011, tout particulièrement au vu de nos objectifs communs qui sont de contribuer plus activement au renforcement des systèmes de santé en apportant un financement prévisible et à long terme. »

C’est la quatrième contribution du Danemark à GAVI, et la plus importante à ce jour : de US$ 1,15 million en 2001 à US$ 3,34 millions en 2004 et 2005. Elle renforce l’engagement en faveur de l’aide au développement défini par le Ministère des affaires étrangères dans le rapport sur la politique danoise en matière de développement : « Ces prochaines années, l’aide danoise au développement sera maintenue à un niveau qui sera supérieur ou égal à 0,8 % du PNB. Le Gouvernement dirigera ses efforts vers un partenariat renforcé concernant les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), fondé sur une responsabilité partagée des pays riches au même titre que les pays pauvres pour la réalisation de ces objectifs. »

La contribution a été annoncée au cours d’une réunion d’experts internationaux de la santé à Copenhague. Des représentants des principaux partenariats mondiaux pour la santé se réunissaient pour débattre des moyens d’étendre leurs activités – capables de sauver beaucoup de vies – en resserrant la collaboration aux niveaux mondial et local.

Cet événement fait suite au 3ème Forum de haut niveau (High Level Forum) sur les objectifs du Millénaire pour le développement dans le domaine de la santé, organisé en novembre 2005. L’un des principaux résultats du Forum a été la rédaction des principes sur les meilleures pratiques pour les partenariats mondiaux du secteur de la santé. Les participants au Forum, dont beaucoup étaient présents aujourd’hui à Copenhague, ont approuvé les principes de base des partenariats mondiaux pour la santé : prise en charge, alignement et harmonisation.

La réunion de Copenhague a rassemblé un large éventail de représentants éminents des partenariats mondiaux pour la santé, notamment le « Partnership for Maternal, Newborn & Child Health » (Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant), Stop TB Partnership (partenariat contre la tuberculose), Health Metrics Network (réseau de métrique sanitaire) et l’Alliance GAVI.

« La valeur ajoutée des partenariats mondiaux pour la santé tient à leur capacité d’aborder les problèmes de manière collaborée, ce qui les rend plus efficaces que chaque partenaire agissant isolément », a noté M. Lob-Levyt. « Les partenariats mondiaux pour la santé souhaitent également réduire sensiblement les frais administratifs et de transaction occasionnés par les relations avec les pays partenaires. Ces mesures multiplieront très nettement l’efficacité de l’assistance », a ajouté le Secrétaire exécutif de l’Alliance GAVI.

Se félicitant de la position centrale de Copenhague dans ces discussions, Uffe Ellemann-Jensen, ancien Ministre danois des affaires étrangères et membre du Conseil d’administration du Fonds GAVI, a expliqué : « Le Danemark a déjà montré qu’il était en première ligne des efforts pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement en allouant 0,84 % de son RNB à l’aide au développement en 2004. Aujourd’hui, le pays continue de démontrer son leadership dans le développement mondial en accueillant cette importante réunion. »

La nouvelle du soutien financier du Gouvernement danois suit de près l’annonce par le Brésil la semaine dernière de son intention de verser US$ 20 millions à la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm) ces 20 prochaines années. Nouveau mécanisme de financement, l’IFFIm utilisera les engagements futurs pour lever des fonds sur les marchés des capitaux qui pourront être utilisés immédiatement. La Facilité permettra de disposer de davantage de nouvelles ressources pour le développement, ce qui favorisera les progrès dans la santé mondiale et les activités de vaccination. Les récentes contributions danoise et brésilienne montrent que la communauté mondiale intensifie son appui aux efforts en vue d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement. Le financement accru accordé à l’Alliance GAVI aide à renforcer les services de santé et de vaccination, à accélérer la recherche sur de nouveaux vaccins importants, à promouvoir l’accès aux vaccins sous-utilisés et à améliorer la sécurité des injections.

Les partenaires mondiaux du secteur de la santé se rencontrent à Copenhague pour réaffirmer leurs succès et relever les défis de la santé publique

Copenhague, 14 mars 2006 - Le Danemark, par le biais de sa Ministre de la coopération pour le développement, Madame Ulla Tørnæs, a annoncé aujourd’hui qu’il allouera KrD 25 millions ($US 4 millions) en 2006 aux programmes de vaccination dans le monde menés sous l’égide de l’Alliance GAVI et de ses partenaires.

« Nous sommes reconnaissants de cette contribution qui augmente les engagements précédents du Gouvernement danois », a déclaré Julian Lob-Levyt, Secrétaire exécutif de l’Alliance GAVI. « Nous sommes impatients de pouvoir poursuivre et accroître notre collaboration avec DANIDA de 2007 à 2011, tout particulièrement au vu de nos objectifs communs qui sont de contribuer plus activement au renforcement des systèmes de santé en apportant un financement prévisible et à long terme. »

C’est la quatrième contribution du Danemark à GAVI, et la plus importante à ce jour : de US$ 1,15 million en 2001 à US$ 3,34 millions en 2004 et 2005. Elle renforce l’engagement en faveur de l’aide au développement défini par le Ministère des affaires étrangères dans le rapport sur la politique danoise en matière de développement : « Ces prochaines années, l’aide danoise au développement sera maintenue à un niveau qui sera supérieur ou égal à 0,8 % du PNB. Le Gouvernement dirigera ses efforts vers un partenariat renforcé concernant les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), fondé sur une responsabilité partagée des pays riches au même titre que les pays pauvres pour la réalisation de ces objectifs. »

La contribution a été annoncée au cours d’une réunion d’experts internationaux de la santé à Copenhague. Des représentants des principaux partenariats mondiaux pour la santé se réunissaient pour débattre des moyens d’étendre leurs activités – capables de sauver beaucoup de vies – en resserrant la collaboration aux niveaux mondial et local.

Cet événement fait suite au 3ème Forum de haut niveau (High Level Forum) sur les objectifs du Millénaire pour le développement dans le domaine de la santé, organisé en novembre 2005. L’un des principaux résultats du Forum a été la rédaction des principes sur les meilleures pratiques pour les partenariats mondiaux du secteur de la santé. Les participants au Forum, dont beaucoup étaient présents aujourd’hui à Copenhague, ont approuvé les principes de base des partenariats mondiaux pour la santé : prise en charge, alignement et harmonisation.

La réunion de Copenhague a rassemblé un large éventail de représentants éminents des partenariats mondiaux pour la santé, notamment le « Partnership for Maternal, Newborn & Child Health » (Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant), Stop TB Partnership (partenariat contre la tuberculose), Health Metrics Network (réseau de métrique sanitaire) et l’Alliance GAVI.

« La valeur ajoutée des partenariats mondiaux pour la santé tient à leur capacité d’aborder les problèmes de manière collaborée, ce qui les rend plus efficaces que chaque partenaire agissant isolément », a noté M. Lob-Levyt. « Les partenariats mondiaux pour la santé souhaitent également réduire sensiblement les frais administratifs et de transaction occasionnés par les relations avec les pays partenaires. Ces mesures multiplieront très nettement l’efficacité de l’assistance », a ajouté le Secrétaire exécutif de l’Alliance GAVI.

Se félicitant de la position centrale de Copenhague dans ces discussions, Uffe Ellemann-Jensen, ancien Ministre danois des affaires étrangères et membre du Conseil d’administration du Fonds GAVI, a expliqué : « Le Danemark a déjà montré qu’il était en première ligne des efforts pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement en allouant 0,84 % de son RNB à l’aide au développement en 2004. Aujourd’hui, le pays continue de démontrer son leadership dans le développement mondial en accueillant cette importante réunion. »

La nouvelle du soutien financier du Gouvernement danois suit de près l’annonce par le Brésil la semaine dernière de son intention de verser US$ 20 millions à la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm) ces 20 prochaines années. Nouveau mécanisme de financement, l’IFFIm utilisera les engagements futurs pour lever des fonds sur les marchés des capitaux qui pourront être utilisés immédiatement. La Facilité permettra de disposer de davantage de nouvelles ressources pour le développement, ce qui favorisera les progrès dans la santé mondiale et les activités de vaccination. Les récentes contributions danoise et brésilienne montrent que la communauté mondiale intensifie son appui aux efforts en vue d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement. Le financement accru accordé à l’Alliance GAVI aide à renforcer les services de santé et de vaccination, à accélérer la recherche sur de nouveaux vaccins importants, à promouvoir l’accès aux vaccins sous-utilisés et à améliorer la sécurité des injections.

Abonnez-vous à notre infolettre