• La Norvège, l'Italie, le Japon, l'Espagne, l'Irlande et la Finlande, ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates, s’engagent à apporter de nouveaux financements à Gavi, l'Alliance du Vaccin
  • Ces financements permettront de vacciner 300 millions d'enfants au cours des cinq prochaines années et de sauver ainsi près de 8 millions de vies, ainsi que de préparer l'accès universel aux vaccins contre la COVID-19
  • Selon la Dre Ngozi Okonjo-Iweala, « C'est un vote de confiance massif dans la mission de Gavi »

Genève, le 5 mai 2020 – Six pays ont promis à Gavi, l'Alliance du Vaccin, de nouveaux financements destinés à aider à vacciner des centaines de millions d'enfants contre des maladies comme la pneumonie, la rougeole et la poliomyélite, et à faciliter l'accès universel à un vaccin contre la maladie à COVID-19. Ces annonces, qui comprennent également un nouvel engagement financier de la part de la Fondation Bill & Melinda Gates, ont été faites hier lors de la conférence des donateurs organisée par l'Union européenne dans le cadre de la Réponse mondiale au coronavirus.

Gavi a besoin d'au moins 7,4 milliards de dollars US pour la période 2021-2025, pour pouvoir protéger 300 millions d'enfants dans 68 pays à faible revenu contre des maladies mortelles. Ce financement permettra également de garantir le maintien, pendant toute la durée de la pandémie, des services de vaccination nécessaires pour administrer le vaccin contre la COVID-19. La campagne de reconstitution des ressources de Gavi s'achèvera le 4 juin prochain, lors du Sommet mondial sur la vaccination organisé par le gouvernement britannique.

« C'est un vote de confiance massif dans la mission de Gavi », a déclaré Dre Ngozi Okonjo-Iweala, Présidente du Conseil d'administration de Gavi. « Cela montre à quel point nous allons tous avoir besoin de l'Alliance du Vaccin dans les années à venir, à la fois pour prévenir la résurgence de maladies comme la poliomyélite ou la rougeole et pour garantir que les plus vulnérables, où qu'ils vivent, aient accès à un éventuel vaccin contre la COVID-19. La Norvège, l'Italie, le Japon, l'Espagne, l'Irlande, la Finlande et la Fondation Bill & Melinda Gates méritent tous notre profonde gratitude pour les l’engagements qu’ils ont pris, tout comme l’Union européenne pour son leadership en matière de santé mondiale ».

Lors de la Conférence des donateurs organisée par l’Union européenne dans le cadre de la Réponse mondiale au coronavirus, les pays suivants ont annoncé leur engagement financier en faveur de Gavi, l'Alliance du Vaccin :

  • Norvège : La Première ministre Erna Solberg a annoncé un engagement de 1 milliard de dollars US pour Gavi, dont 400 millions de dollars US pour la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm), en augmentation par rapport au financement de 884,5 millions de dollars US pour la période 2016-2020.
  • Italie : Le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé un engagement de 120 millions d'euros sous forme de financements directs, en augmentation par rapport à leur précédent engagement de 100 millions d’euros de financements directs sur cinq ans pour la période 2016-2020.
  • Japon : Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé un engagement initial de 100 millions de dollars US, en augmentation par rapport aux 94,8 millions de dollars pour la période 2016-2020.
  • Espagne : Le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé un engagement de 50 millions d'euros, qui s'ajoutent aux 47 millions d'euros déjà engagés pour la période 2021-2025.
  • Irlande : Le Premier ministre Taoiseach Leo Varadkar a annoncé un engagement de 18 millions d'euros, en augmentation par rapport aux 15 millions d'euros pour la période 2016-2020.
  • Finlande : La ministre finlandaise des Affaires sociales et de la Santé, Aino-Kaisa Pekonen, a annoncé un engagement de 2,5 millions d'euros. C’est la première fois que la Finlande s’engage à verser une contribution à l'Alliance du Vaccin depuis sa création en 2000.
  • Fondation Bill et Melinda Gates : La coprésidente de la Fondation, Melinda Gates, a annoncé un nouveau financement d’un montant de 50 millions de dollars US pour aider Gavi à approvisionner les pays à faible revenu en vaccins contre la COVID-19.

Après avoir promis 600 millions d'euros pour financer les projets de Gavi sur la période 2021-2025 lors du Forum économique mondial de janvier dernier, la chancelière allemande Angela Merkel a promis un financement supplémentaire pour Gavi inclus dans l’enveloppe globale d’un montant de 525 millions d'euros à l’Initiative Réponse mondiale au coronavirus. L'Australie, les Pays-Bas, la République populaire de Chine, la Corée du Sud et le Luxembourg se sont également engagés à poursuivre leur soutien à Gavi et à faire une promesse de don au plus tard lors du Sommet mondial sur la vaccination qui aura lieu le mois prochain.

« Ces financements sont d’une importance vitale, en nous permettant à la fois de vacciner des millions d'enfants parmi les plus vulnérables et éventuellement à fournir des vaccins contre la COVID-19 aux plus vulnérables », a reconnu le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l'Alliance du Vaccin. « Le développement d'un vaccin contre la COVID-19 est notre meilleure chance de vaincre cette maladie, c'est pourquoi la conférence des donateurs d'aujourd'hui est si importante. Mais nous ne pourrons vaincre la COVID-19 que si les vaccins sont accessibles à tous, quel que soit l'endroit où ils vivent. Aujourd'hui, nous avons présenté quelques projets préliminaires sur la façon dont nous pensons y parvenir, et nous allons maintenant travailler avec nos partenaires pour concrétiser rapidement ces propositions »

Les engagements pris lors de la conférence d'hier viennent s’ajouter à ceux qui avaient déjà été pris par plusieurs pays au cours des derniers mois. La semaine dernière, le Royaume-Uni s’est engagé à verser à Gavi 330 millions de livres sterling par an sur la période 2021-2025, faisant suite aux engagements de l'Allemagne et de la Fondation Bill & Melinda Gates, des États-Unis, de l'Arabie Saoudite, de TikTok, de Reed Hastings & Patty Quillin et d'Alwaleed Philanthropies.

Indépendamment de cette levée de fonds, Gavi propose un nouveau mécanisme, sous forme de garantie de marché (Advance Market Commitment, AMC), qui permettra d'accélérer la disponibilité des vaccins COVID-19 en créant une dynamique de marché saine grâce à des incitations et des investissements.

Gavi a publié sa proposition d’AMC COVID-19 avant cette conférence, à la suite d’un article de son Directeur exécutif Seth Berkley paru dans le British Medical Journal de la semaine dernière. L'AMC proposée permettra de soutenir la production et la distribution des vaccins COVID-19 :

  • en permettant d’établir des accords pour l’achat de grandes quantités de vaccins à des prix garantis et équitables, de façon à inciter les fabricants à investir dans des capacités de production à grande échelle. Cette mesure s'appuie sur l'expérience de Gavi en matière de garantie de marché, notamment pour se procurer des vaccins antipneumococciques, ce qui a permis d'éviter 700 000 décès chez les enfants, ou pour accélérer le développement de vaccins contre le virus Ebola, ce qui a permis de juguler l’épidémie survenue dernièrement en République démocratique du Congo (RDC).
  • en finançant l’augmentation des capacités de production, en assurant l'approvisionnement en matières premières et en équipements essentiels, et en aidant au transfert de technologie entre concepteurs et producteurs. Cette approche s’appuie notamment sur l'expérience du Projet Vaccins contre la Méningite, où le vaccin mis au point dans un laboratoire situé aux Pays-Bas a été fabriqué par un grand producteur de vaccin établi en Inde.

Abonnez-vous à notre infolettre