Le Royaume de Norvège accorde 600 millions de couronnes norvégiennes à l'IFFIm

in page functions

Ce nouveau don permettra de garantir les obligations émises pour financer la lutte de la CEPI contre des maladies mortelles

IFFIm India 2007

Crédit : Gavi/2007/Atul Loke.

Genève, le 29 mai 2019 – Le Royaume de Norvège a décidé de faire un don de 600 millions de couronnes norvégiennes à la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm). Ce don est destiné à financer la Coalition pour l'innovation en matière de préparation aux épidémies (Coalition for Epidemic Preparedness Innovation ou CEPI). Dans le cadre d'une nouvelle entente approuvée par Gavi, l’Alliance du Vaccin, l'IFFIm prévoit d'émettre sur les marchés internationaux des capitaux des « obligations vaccins » garanties par l’engagement financier de la Norvège qui héberge CEPI.

La Coalition, qui met au point de nouveaux vaccins contre certaines des maladies infectieuses les plus redoutables au monde, est un partenariat novateur entre organisations publiques, privées, philanthropiques et civiles, lancé à Davos en janvier 2017. Le mandat immédiat de CEPI est de mettre au point des vaccins contre six maladies à fort potentiel épidémique : infection à virus Nipah, fièvre de Lassa, maladie X, fièvre de la vallée du Rift, Chikungunya et sydrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome, plus communément MERS). CEPI coordonne la mise au point de ces nouveaux vaccins, dans le but de les mettre à disposition des pays à faible revenu affectés de manière disproportionnée par ces épidémies, à des prix abordables.

Gavi et CEPI s'appuieront sur la capacité de l'IFFIm à mobiliser des financements à court terme sur les marchés des capitaux grâce aux contributions à long terme des pays donateurs. Depuis 2006, l'IFFIm applique ce modèle de préalimentation pour accélérer le financement par Gavi de nombreux programmes de vaccination et de renforcement des systèmes de santé dans les pays à faible revenu.

« Ce programme est un excellent exemple de la manière dont des organismes bien établis comme Gavi et CEPI peuvent tirer parti de leurs ressources respectives dans une approche commune pour rendre le monde plus sûr, » a déclaré Nikolai Astrup, ministre norvégien du Développement.

« Nous soutenons fermement CEPI et les recherches qu’elle mène pour la mise au point de nouveaux vaccins, répondant ainsi à un besoin urgent face à des maladies mortelles pour lesquelles il n'existe actuellement aucun vaccin efficace, » a confirmé le Dr Seth Berkley, directeur exécutif de Gavi. « Les capacités de préalimentation de l'IFFIm devraient permettre à Gavi et à CEPI de disposer d'un financement rapide et flexible pour mener à bien ce travail d'une importance cruciale. »

CEPI est un partenariat novateur entre organisations publiques, privées, philanthropiques et civiles, lancé à Davos en 2017 pour mettre au point des vaccins contre les épidémies qui pourraient survenir à l’avenir. La Coalition a reçu un financement pluriannuel de la Norvège, de l'Allemagne, du Japon, du Canada, de l'Australie, de la Fondation Bill & Melinda Gates et de Wellcome. Elle a également reçu des investissements sur un an de la part des gouvernements belge et britannique. La Commission européenne prévoit des contributions financières substantielles pour soutenir des projets pertinents par le biais des mécanismes communautaires. CEPI a récolté plus de 750 millions de dollars sur le milliard de dollars dont elle a besoin. Depuis son lancement en janvier 2017, elle a lancé trois appels à propositions. Le premier portait sur des vaccins candidats contre le virus de Lassa, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) et le virus Nipah. Le deuxième appel portait sur la mise au point de plateformes pouvant être utilisées pour le développement rapide de vaccins contre des pathogènes inconnus. Le troisième appel concerne des vaccins candidats contre les virus de la fièvre de la vallée du Rift et du chikungunya. À ce jour, CEPI s'est engagée à investir près de 350 millions de dollars dans 12 vaccins candidats (cinq contre le virus de Lassa, quatre contre le MERS-CoV, trois contre le virus Nipah) et trois plateformes vaccinales pour développer des vaccins contre la maladie X.

« La mise au point de vaccins capables de protéger le monde contre les épidémies et les pandémies est d'une importance capitale, mais cela pose des défis majeurs d’ordre financier et budgétaire. Ce financement novateur par l'intermédiaire de l'IFFIm permet aux gouvernements une plus grande souplesse dans leur soutien à ces recherches et contribue à rendre le monde plus sûr en accélérant l'accès aux vaccins contre les épidémies, » a reconnu Richard Hatchett, directeur exécutif de CEPI.

« La collaboration avec CEPI représente une nouvelle étape dans l'évolution de l'IFFIm, en permettant à ce mode de financement innovant de promouvoir plus largement la santé, » a ajouté Cyrus Ardalan, président du Conseil d'administration de l'IFFIm.

La Norvège a annoncé cet engagement lors de la réunion du Conseil d'administration de Gavi le 29 novembre 2018, juste avant l'évènement de haut niveau au cours duquel a eu lieu l’examen à mi-parcours de la stratégie quinquennale de Gavi. L'annonce de l'engagement norvégien illustre l’alignement des objectifs de CEPI sur la mission de Gavi, laquelle consiste à fournir aux enfants des pays les plus pauvres du monde les vaccins qui peuvent leur sauver la vie.

L'IFFIm a déjà déboursé plus de 2,6 milliards de dollars que Gavi a utilisés pour introduire et pérenniser des programmes de vaccination systématique dans les 73 pays les plus pauvres du monde. Elle a également permis à plus de 80 millions d'enfants d'être vaccinés dans le cadre de programmes de vaccination de routine avant même d’avoir reçu les subventions des donateurs.

Depuis 2000, Gavi a contribué à la vaccination de plus de 700 millions de personnes et à la prévention à terme de plus de 10 millions de décès. Cela a permis d’accélérer la baisse des taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde et a eu un impact encore plus large que celui de la simple vaccination.


Le présent communiqué de presse n'est publié qu'à titre d'information et ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d'une offre d'achat de titres. 

 

Gavi est soutenue par les gouvernements [Australie, Brésil, Canada, Danemark, France, Allemagne, Islande, Inde, Irlande, Italie, Japon, Royaume d’Arabie Saoudite, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, République populaire de Chine, Principauté de Monaco, République de Corée, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Qatar, Sultanat d’Oman, Suède, Suisse, Royaume-Uni et Etats-Unis d’Amérique], la Commission européenne, la Fondation Alwaleed Philanthropies, le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), la Fondation Bill & Melinda Gates, Son Altesse Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, ainsi que des partenaires privés et institutionnels (Absolute Return for Kids, Anglo American plc., The Audacious Alliance, la Fondation Children’s Investment Fund, China Merchants Group, Comic Relief, Deutsche Post DHL, la Fondation ELMA pour les vaccins et la vaccination, Girl Effect, The International Federation of Pharmaceutical Wholesalers (IFPW), L’Alliance de la Jeunesse du Golfe, JP Morgan, Le Fonds koweïtien pour le développement économique dans le monde arabe, la Fondation « la Caixa », LDS Charities, la Fondation Lions Clubs International, Mastercard, Majid Al Futtaim, Orange, Philips, Reckitt Benckiser, Unilever, UPS et Vodafone).

Cliquer pour consulter la liste complète des donateurs (anglais).

close icon

modal window here